Westworld, le nouveau né de HBO - La Gazette du Geek

Westworld, le nouveau né de HBO

Share Button

Alors que la saison 6 de Games Of Thrones est, au plus grand désespoir de ses fans, sur le point de s’achever, HBO nous annonce la naissance très prochaine de son nouveau bébé. Westworld est prévu aux USA pour octobre 2016.

Après avoir attiré des millions de personnes zombifiées avec la saga médiévale fantastique la plus piraté de tous les temps, HBO annonce un remake de Mondwest (1973, Westworld en VO). Ce film dramatique de science-fiction a marqué son époque. Un projet faramineux qui connaît d’ailleurs des promesses de remake depuis 2002 (dont une avec Swarzy, si si).

L’intrigue se veut très scénario des années 70. Elle est donc en accord avec l’œuvre originale, née en plein dans la folie science-fiction de la seconde moitié du 20ème siècle. Un époque qui a vu naître les plus grands chef-d’œuvres SF, tels que Twilight Zone, Doctor Who, Star Trek et Star Wars.

L’histoire de Westworld tient en quelques lignes : dans un avenir très proche, un parc à thème propose une immersion totale à l’époque de votre choix. Les décors sont poussés et des robots servent de PNJ. Alors que deux amis se lancent dans l’aventure du Grand Ouest sauvage, un des androïdes débloque et se retourne contre les ordres ses créateurs : il cherche alors à annihiler les visiteurs.

westworld, la nouvelle série de HBO avec Anthony HopkinsUn peu banal vous diriez ? Ne vous inquiétez pas, car si HBO est le fier papa du projet, c’est Jonathan Nolan, lui-même papa de Person of Interest et accessoirement petit frère de Christopher Nolan, qui en est l’obstétricien. Sous la houlette de J.J. Abrams, il a recruté plusieurs acteurs de légende : Anthony Hopkins (Le Silence des Agneaux, bien entendu) dans le rôle du Docteur Robert Ford, créateur des machines infernales, et Ed Harris (Stalingrad) dans celui de l’Homme en Noir, l’androïde fou.

Produite dans le format court dix épisodes d’une heure chacun, cette série dramatique (oui, ça veut dire qu’il y aura du sang et des larmes) nous promet une plongée au plus profond de la nature humaine. Au menu : de la dépravation, de la violence et un peu de noblesse.

Source : Numerama.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *