Star Wars : un nouveau pas vers le trop plein ? - La Gazette du Geek

Star Wars : un nouveau pas vers le trop plein ?

Share Button

On a beau adorer de Star Wars depuis des années, la recette de ce Space Opera  ne commencerait-elle pas a devenir trop lourde pour ses fans ?

Disney. Aaaah, Disney, cette bande de sangsue qui ne peut s’empêcher de sucer jusqu’à la moelle le moindre petit succès. Cette mauvaise habitude avait commencé avec Pirates des Caraïbes et arrive à son paroxysme avec non seulement Marvel, mais aussi Star Wars. Et le pire dans tout ça ? C’est que ça marche ! Entre faits véritables et rumeurs, nous sommes aujourd’hui inondés d’informations sur la politique d’exploitation menée par le studio sur la saga de George Lucas (eh mec, pourquoi t’as vendu, sérieux ?!).

Trop de films pour Star Wars ?

Le studio californien est en train de pondre des scénarii à la même allure qu’un auteur de fanfictions écrit des histoires : sitôt une fanfic finie, une nouvelle page Word est ouverte.

Alden Ehrenreich : star wars critiqueAlors que Star Wars: Rogue One se fait attendre pour la fin de l’année, un nouveau spin-off, basé sur les aventures d’un jeune Han Solo est lui en préparation. Cette nouvelle, plus si nouvelle que ça, sachant qu’elle circule depuis quelques temps déjà, est revenue sur le devant de la scène lorsque le nom du futur contrebandier et des réalisateurs du films on été dévoilé.

Alden Ehrenreich. Vous ne voyez pas ? Mais si, Benny dans Tetro, le film de Coppola. Toujours pas ? Ethan dans Sublimes Créatures, le machin ressemblant à l’autre truc de vampire là. Ou Hobie dans Ave, César ! des frères Cohen. Ah, là vous vous le remettait.

What The Fuck ?

Bon, d’accord, on l’avoue. Harrison Ford, eh bien… c’est Harrison Ford. Depuis sa première apparition dans Star Wars, il a fait rêver trois générations de jeunes filles et de ménagères. Il est doué, charismatique, et porte très bien le chapeau, le pistolet et le fouet. Il faut donc un acteur d’un niveau similaire si ce n’est supérieur en charisme. Bah non, on nous refile un aimant à midinettes (mes excuses aux midinettes). Franchement, l’idée d’un film centré sur l’histoire de Han est une bonne idée : les aventures de Han, Chewie et Lando, ravageant l’espace lors de courses poursuite avec les victimes de ses escroqueries. Mais là, je suis quelque peu sceptique.

Bon point en revanche (ou pas) le choix des chefs de chantier. Notre chef d’œuvre sera réalisé par Phil Lord  et Chris Miller réalisateurs de Tempêtes de Boulettes Géantes, 21 Jump Street et la Grande Aventure Légo. Ce qui nous donne les couleurs de ce spin-off attendu pour le 25 mai 2018. Un film comique, mais pouvant susciter tout de même quelques inquiétudes.

Star Wars : critique du marketing

Bon, jusque là, ça aurait pu aller, sauf que des rumeurs de trilogie autour de Han commencent à courir un peu partout. Selon un informateur hyper secret du New York Daily News, le personnage de Han Solo aurait le potentiel de plusieurs films et Ehrenreich aurait signé pour au moins trois longs-métrages. Ouille. Ce projet de trilogie ne verra le jour que si le premier opus fonctionne.

Puis les autres rumeurs : un film sur Yoda ? Sans compter la série. Oui oui, vous avez bien entendu. La chaine américaine ABC serait en pleine négociation pour une série Star Wars, pas une série d’animation comme l’excellent Clone Wars,Clone Wars, star wars critique mais bien une série filmée et avec de vrais acteurs. Imaginez le budget d’un tel monstre d’effets spéciaux ! Pour peut qu’il s’agisse d’une série au format classique, il faudra tenir entre 21 et 24 épisodes avec la même qualité pour cette première saison alors que, depuis quelques années, les séries courtes et les « mini-séries » commencent à avoir la cote auprès des amateurs de tous genres (Games Of Thrones et Sherlock pour n’en citer que deux).

Un film d’animation sur Dark Vador serait également en projet, posé sur le coin du bureau d’un de ces auteurs de fanfictions*.

Ne va-ton pas trop loin ?
Star Wars le billet
Vu sur Tumblr

Petite mise au point avant de déclencher la furie de certains fans. J’adore Star Wars. Je vis Star Wars, je respire Star Wars, je m’habille Star Wars. J’adore Disney aussi, je connais certaines réplique de films par cœur et la première fois que je suis allée au cinéma, c’était pour voir Le Roi Lion. Le problème, c’est l’avidité du groupe et de Bob Iger, son PDG, qui a déclaré pouvoir nous pondre des films, séries, jeux vidéos, produits dérivés ad vitam aeternam sur ses deux Cash Cows favorites : Star Wars et Marvel. « Forever », comme il l’a dit à la BBC.

Et le fait est que, malgré tout ce qui peu être dit, tous ce qu’on pense, on ira tous les voir quand même, soit par curiosité, soit parce qu’ils seront bon. Le problème est peut-être qu’on ne nous prend plus pour des spectateurs depuis longtemps. Nous sommes devenus des consommateurs, et l’industrie hollywoodienne ne nous voit plus que comme des portefeuilles sur pattes… Où est le bien, où est le mal dans tout ça ? Pour une saga qui nous parle aussi joliment de ces deux thématiques, c’est le comble !

*nous n’avons absolument rien contre les fanfictions, au contraire ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *