Interview de l'équipe de Wizu, le réseau social - La Gazette du Geek

Interview de l’équipe de Wizu, le réseau social

Share Button

Cette semaine, les créateurs de Wizu, un nouveau réseau social français et participatif, sont venus à la rencontre de La Gazette du Geek. Curieux, nous avons souhaité leur poser quelques questions !

wizu le réseau social participatif Qui se cache derrière le projet Wizu, qui en est à l’origine ?

La naissance du projet Wizu est issue de deux frères et sœurs, Julien et Sophie Bongart, qui se sont lancé le défi de créer un nouveau réseau social alternatif, made in France, participatif, et engagé !

Julien, 36 ans, est un chef d’entreprise, mais aussi un développeur autodidacte. Il exerce dans les métiers du web depuis 10 ans. Plus précisément dans la création de sites web (portail de jeux flash, e-boutiques) et dans le référencement Google.

Sophie, 34 ans, geek, gameuse, et webadministrateur. Qualifiée par plus de 10 ans d’expérience dans le web-divertissement, le positionnement de site web (Expert SEO), et la maîtrise des réseaux sociaux

Vous êtes-vous inspiré de Bubblews, ou le concept est-il totalement différent ?

Pour être honnête avec vous, nous ne connaissions pas ce réseau social. L’idée de partager les bénéfices des publicités avec les membres Wizu était un des objectifs principales de notre site.

wizu interface

Concrètement, en quoi votre réseau social est-il novateur ?

Ce réseau social est novateur sur plusieurs points importants :

1/ Les données confidentielles : Les informations personnelles des membres Wizu, les photos, les vidéos, les activités, et la géolocalisation, ne seront pas cédées à des tiers.

2/ La liberté d’expression : Chez Wizu, pas de censure. Les wiziens sont libres de penser, de rédiger, et de publier le contenu qu’il souhaite.

3/ Le partage de bénéfices : Wizu est un réseau autonome qui, pour évoluer, diffuse des encarts publicitaires. Mais à la différence des autres réseaux sociaux, les bénéfices générés sont redistribués aux membres actifs du réseau. Plus les utilisateurs partagent de contenus, plus Wizu les récompense !

4/ Créer du contenu : Sur Wizu, les membres ont la possibilité de créer une boutique en ligne, de créer une page, de rédiger un blog, de mettre en ligne une vente aux enchères, ou de publier une petite annonce. Et toutes ces fonctionnalités sont gratuites !

5/ S’investir dans une société qui perd le contrôle ! C’est un des atouts principaux de ce réseau. Wizu met à disposition de ses utilisateurs des outils pour sensibiliser et mobiliser la population dans le but d’agir comme des pétitions, des sondages, et des collecte de fonds.

6/ Un réseau participatif : En effet, les wiziens peuvent proposer publiquement leurs projets d’amélioration. Ces suggestions seront étudiées, soumises à un vote des autres membres, et validées par l’équipe si acceptées.

Comment voyez-vous son avenir ?

Bien sûr, nous souhaiterions que Wizu devienne un des pionner dans le domaine de la communication sur le web et le N°1 des réseaux sociaux français !

interview de wizu, le réseau social

Quelle serait la meilleure façon de soutenir Wizu ?

De partager l’information pour que tous les internautes sachent qu’il existe une alternative en matière de réseaux sociaux

En likant la page Facebook

En suivant Wizu sur Twitter

En suivant Wizu sur Google+

En rejoignant la communauté à cette adresse :
www.wizu.fr

En PARTAGEANT dans les réseaux sociaux, en parlant de Wizu autour de soi (amis, famille, collègues, etc)

Que pensez-vous des autres réseaux sociaux ?

– Pour nous, Facebook est le meilleur réseau social jamais conçu. Il a réussi à réunir des milliards d’internautes sur Terre, à les connecter, et à leur permettre de retrouver de la famille, des amis, des collègues, etc. Mais Facebook est maintenant en position de force, et les utilisateurs commencent à être inquiets par rapport à la divulgation de leurs informations personnelles et de leurs photos.

Nous avons voulu créer le même engouement, mais en conservant la confidentialité des données de nos membres.

– Twitter, est un site de micro-blogging qui est, à notre avis, très impersonnel. C’est l’idéal pour les fans d’une célébrité qui souhaitent suivre son actualité, par exemple.
C’est triste aussi de voir la masse de lynchages et les cascades de propos haineux sur ce réseau. Nous aimerions, au contraire, un réseau qui n’incite pas au « bashing » mais à l’amélioration de notre société (numérique).

– Et LinkedIn est restreint dans le secteur professionnel.

interview de l'équipe de wizu, le réseau social français
Sur Wizu, il est possible de suivre le flux d’actualité des autres réseaux sociaux, et même de publier dessus !

À l’heure actuelle, combien comptez-vous de membres inscrits sur la plateforme ?

Après seulement 1 mois de mise en ligne, Wizu compte déjà plus de 500 membres très actifs et enthousiastes. C’est très encourageant !

Quelle serait votre définition du terme geek ?

Pour nous, un « Geek » peut être un passionné de 3 univers : la culture web, l’informatique, et les jeux vidéos. Le « Geek suprême » serait un passionné des 3 en même temps ! 😛

S’accorderait-elle avec votre activité ou celle des utilisateurs de Wizu ?

Oui, évidemment ! Sur Wizu nous proposons des fonctionnalités uniques et pratiques qui plairont aux geeks comme le partage de fichiers, la publication de tutoriaux, et les suggestions d’amélioration du réseau. Mais ce qui leur plaira sans doute, c’est l’aspect communautaire de notre site, où les membres sont acteurs, et non spectateurs.

Wizu, capture d'écran du réseau social

Pour terminer, que souhaiteriez-vous dire aux lecteurs de La Gazette du Geek ?

Nous souhaitons la bienvenue sur Wizu à tous les lecteurs de La Gazette du Geek. Nous les encourageons à venir rejoindre le réseau pour établir une force fédératrice et puissante qui, espérons-le, portera ses fruits au-delà des démarches numériques.

Il ne nous reste plus qu’à vous remercier !

Merci à vous !!!

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *