AlphaGo vs Lee Sedol ou Intelligence Artificielle vs Homme - La Gazette du Geek

AlphaGo vs Lee Sedol ou Intelligence Artificielle vs Homme

Share Button

Jeudi 28 janvier 2016, le magazine Nature annonçait que pour la première dans l’histoire du jeu de go, une machine avait battu un homme sans handicap sur un plateau 19×19.

Lee Sedol, champion du monde de Go
Crédit photo : theguardian.co.uk

L’homme en question est Fan Hui, le champion d’Europe de go, et la machine AlphaGo, la technologie développée par Google DeepMind. Le match se déroulait en réalité en octobre 2015, mais avait été très peu médiatisé car Google DeepMind qui croyait peu en une victoire de sa progéniture. Désormais forte de cette victoire, l’entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle a défié Lee Sedol, le meilleur joueur mondial de go. Leur confrontation prendra place à Séoul du 9 au 15 mars 2016, confrontation que les médias aiment appeler « computer vs human ».

Demis Hassabis, le créateur d'AlphaGo
Demis Hassabis

Mais qu’est AlphaGo ? AlphaGo est un programme informatique conçu par Demis Hassabis, puis racheté par Google, pour jouer au go, un jeu de stratégie asiatique encore peu connu sur le vieux continent. Contrairement aux échecs, la diversité des coups au go et les combinaisons de victoire sont bien plus vastes, ce qui rend une issue du jeu difficile à prédire pour une machine. Par ailleurs, le go est également très intuitif, un paramètre qui est très difficile à maîtriser dans le domaine de l’intelligence artificielle. L’intuition est en effet propre à l’homme, mais pas impossible à imiter. Pour se rapprocher le plus possible de ce schéma de pensée humain, AlphaGo est doté de deux réseaux de neurones : le réseau « value », qui permet à l’ordinateur de calculer la probabilité de victoire de chaque coup, et le réseau « policy », qui permet de sélectionner les coups les plus prometteurs. La machine a également la capacité d’apprendre de ses propres échecs grâce ses systèmes de deep learning et d’apprentissage renforcé.

AlphaGo contre Lee Sedol

En octobre 2015, l’improbable se produit et les efforts de Google DeepMind payent enfin : AlphaGo bat le champion d’Europe de go. Une victoire peu impressionnante diront certains, dont la mesure où par le passé d’autres robots joueurs ont réussi à battre des joueurs professionnels de go. Zen battait à deux reprises Takemiya Masaki en 2012 et Crazy Stone Ishiba Yoshio en 2013. Cependant, ces deux programmes bénéficiaient d’handicaps, qu’AlphaGo n’avait pas. C’est en effet sans handicap qu’AlphaGo battait Fan Hui. Personne ne croyait en la victoire d’AlphaGo, pas même son propre créateur Demis Hassabis, désormais à la tête de Google DeepMind, qui avouait dans un mini reportage de Nature « Au final, AlphaGo a gagné à 5-0, et a été plus fort que ce que nous pensions ». Par ailleurs même le vaincu a montré son admiration devant la machine en affirmant qu’il avait bel et bien l’impression d’affronter un humain, un peu étrange certes, mais quand même humain.

Maintenant, le champion d’Europe de go « hors course », Google DeepMind veut s’attaquer au plus gros poisson de l’océan : Lee Sedol. Le joueur coréen est considéré comme le meilleur joueur de go au monde. Il est resté à la tête du classement pendant plusieurs années dans les années 2000, et jouit d’un palmarès très impressionnant. Par ailleurs, son niveau est bien plus supérieur à celui de Fan Hui, ce qui rendra la tâche encore plus ardue pour la machine intelligente.

AlphaGo contre Fan Hui
La victoire d’AlphaGo contre Fan Hui © dailymail.co.uk

La communauté du go reste confiante et pense que Lee Sedol battra AlphaGo, peut-être pas en une bouchée, mais pour eux l’homme battra la machine à coup sûr. Sedol lui-même, bien que conscient de la force de son adversaire, ne le craint aucunement, comme ses propos le confirme : « J’ai entendu dire que le programme d’intelligence artificielle de Google DeepMind était étonnamment fort et était en train de devenir encore plus fort, mais je reste confiant en une victoire, du moins pour cette fois-ci ».

Du côté de Google DeepMind, les ingénieurs et informaticiens derrière le développement d’AlphaGo restent très optimistes. David Silver, informaticien à Google DeepMind, avance les arguments suivants pour justifier une victoire robotique :

  • Les humains ont une endurance limitée, et sont voués à ressentir de la fatigue lors de long match, chose inconnue à une machine ;

  • Les humains font beaucoup plus d’erreurs qu’une machine ;

  • Les humains sont limités par le nombre de parties qu’ils peuvent jouer dans une vie, par conséquent la maîtrise ou l’amélioration de leurs techniques se fait plus lentement et est limitée par rapport à celle d’une machine.

Pour Google, une victoire d’AlphaGo sonne presque comme une évidence. Une victoire, si elle devait arriver, qui sera retentissante pour l’entreprise, car en battant Lee Sedol, AlphaGo deviendra le meilleur joueur de go au monde et signera la suprématie de l’intelligence artificielle sur l’homme.

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Une pensée sur “AlphaGo vs Lee Sedol ou Intelligence Artificielle vs Homme

  • 1 mars 2016 à 10 h 16 min
    Permalink

    La partie n’a pas été peu médiatisée car google ne croyait pas en sa victoire. Elle a été tenue secret car google voulait faire le buzz lors de la sortie de l’article de nature. D’ailleurs, dans l’article, ils précisent avoir évalué les elo (échelle de niveau) de Fan Hui et d’Alphago avant la partie et considéraient qu’ils allaient gagner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *