Noob, la conclusion d’un phénomène - La Gazette du Geek

Noob, la conclusion d’un phénomène

Share Button

Fabien Fournier – Fantöm, on t’aime! – a choisi de clore la série avec la projection du troisième film Noob au Grand Rex de Paris. La Gazette y était, et à l’occasion de la sortie du film, on vous fait un retour sur cette soirée haut en couleurs.

 Après huit années, durant lesquelles il y eut cinq saisons et deux films, la web-série Noob a choisi de tirer sa révérence.

Pour rappel, Noob est une websérie qui relate les aventures de Gaea, Arthéon, Sparadrap et Oméga Zell, jouant à Horizon 1.0 – un Massivly Multiplayer Online Role-Play Game, ou traduit en bon vieux français, un Jeu de rôle massivement multijoueur en ligne, soit MMORPG –. Chaque joueur incarne un protagoniste différent : Gaea est une invocatrice arriviste et manipulatrice, Arthéon un guerrier passionné par le role play et le background du jeu, Oméga Zell un assassin machiste et ambitieux, et Sparadrap un soigneur, seigneur noob parmi les noobs. Ces quatre personnages appartiennent initialement à la guilde Noob, considérée comme la pire du serveur.

Au cours des saisons, nous avons suivi leurs aventures rocambolesques et l’évolution de leurs personnages à travers le monde d’Olydri. Nous avons aussi fait la connaissance d’Ivy, Couette, ou encore, Fantöm, le joueur le mieux classé d’Horizon 1.0, ainsi que d’autres personnages comme Spectre ou le Phoenix. Pour cette ultime soirée, vous étiez nombreux à vous être réunis en l’honneur de Noob. Que vous soyez dans la Coalition, l’Empire ou l’Ordre ; que vous incarniez un druide, prêtre ou un assassin, vous les aviez rejoints ! Voici un petit résumé de cette soirée épique.

Une soirée de clôture épique et émouvante pour les Noob

Montage de Sarah Vasset

Il est dix-sept heures passées, et les portes du cinéma viennent tout juste de s’ouvrir : une très longue file d’attente s’est formée devant le bâtiment, nombreux sont les cosplayés à l’image de leur héros ou héroïne préféré-e  de l’univers d’Olydri. Après être rentré dans la salle, on découvre avec plaisir un sac en tissu remplie de quelques goodies à l’effigie du logo de la plateforme Ulule et du logo Noob, fusionnés pour l’occasion.

Je l’ouvre : un stylo labellisé Noob, le fameux bandeau de la Coalition ou de l’Empire selon les sacs, et quelques petits flyers divers. Rien d’incroyable, j’en conviens, mais l’intention y est. La salle est pleine à craquer et ce, alors que la soirée n’a pas encore commencé, on entend régulièrement retentir des appels à crier son appartenance aux diverses factions. Cela fait son petit effet. Et j’avoue, je me suis pris au jeu. J’ai perdu une oreille ou deux, au passage.

L’arrivée de la dream team

Vers dix-huit heures, Fabien Fournier arrive en grandes pompes pour faire un discours et expliquer comment la soirée va se dérouler. Après une véritable tempête d’applaudissements, la team Flander’s Company arrive sur scène pour la diffusion d’un épisode spécial de la série, marquant ainsi le début du show. La team passe ensuite la main au très bon groupe Neko Light Orchestra, qui a composé deux  des titres de la bande son du film Noob le film 3 = mise à jour 4.0 : la croisée des destins. L’ambiance est au rendez-vous, d’une part, la grande qualité de la musique transporte littéralement le public, et d’autre part, le groupe prend un malin plaisir à interagir avec le public, rendant le concert d’autant plus savoureux. Après trois-quarts d’heure de concert, le Neko Light Orchestra laisse un public ultra chaud et enthousiaste pour la suite des événements.

Après un premier entracte, s’en suit quelques sketchs et interventions du cast de Noob comme celui de Sparadrap – Sparadrap président ! –, et deux autres mettant le doigt, littéralement, sur la rivalité bien connue qui anime Gaea et Oméga Zell. En effet, un PNJ – Personnage Non Joueur dans le langage MMORPG – du nom de Bartémulius refuse catégoriquement que ces deux derniers se battent pour de vrai et leur propose une alternative : un tournoi de bras de fer chinois. Malgré tous ses efforts, Oméga Zell perd face à une Gaea tricheuse, qui convoque Grobin des doigts, l’avatar virtuel de Marcus, armé d’un pouce totalement démesuré. Ces interventions sont suivies d’un deuxième entracte de vingt minutes qui nous a permis de patienter avant le clou de la soirée.

Mise à jour 4.0 : La croisée des destins, un phénomène

Fabien Fournier, réalisateur

Nous arrivons désormais au moment tant attendu : le film Noob Le film 3 = Mise à jour 4.0 : La croisée des destins. Ayant eu la chance de le voir en avant-première, je vous propose ici ma critique de ce film, qui représente aussi l’intégrale de la huitième et dernière saison de Noob, garantie sans spoilers, parole de jedi.

Ayant revu la toute première saison peu de temps avant de faire cet article, ce qui m’a frappé en premier lieu, ce sont les costumes absolument sublimes J’ai eu le sentiment que la web-série avait vraiment mûrie à tous les niveaux : réalisation, effets spéciaux, lumière, maquillage…L’amateurisme des débuts a fait place à un travail très pro.  Nous avons ici affaire à un projet très bien réalisé du début à la fin. Petit rappel historique, cher lecteur/ chère lectrice. Après s’être hissée à la première place du box-office des web-séries françaises en 2009, Noob a continué sa fabuleuse ascension.

En septembre 2014, la web-série remporte l’Award de la meilleure web-série internationale à Hollywood lors des Streamy Awards de Los Angeles. A noter qu’en 2013, la trilogie de films Noob devient le troisième plus grand projet audiovisuel jamais financé par le « crowdfunding » – On parle de financement participatif dans la langue de Molière, via des plateformes comme Ulule ou encore Kickstarter –  dans le monde. Je vous laisse donc imaginer l’envergure du projet.

Crédits photo : Objectif Festival.

Noob : une réalisation qui déchire vraiment

            La réalisation est quant à elle très précise et travaillée : même en étant un « noob » de chez Noob en cinéma, on passe un très bon moment devant ce film qui regorge de nombreuses références et « easter-eggs » de la culture pop et geek. Qui plus est, le jeu des acteurs est tout à fait crédible, d’autant plus qu’il s’agit d’une équipe qui est à la base composée de bénévoles.  J’ajouterai que le film ne fait pas explicitement de spoilers sur les saisons précédentes, ce qui permet donc de le regarder même si l’on ne connaît pas la série (shame on you). Côté son, Neko Light Orchestra a fait un travail fantastique avec une bande son sympa et certainement la plus réussie des trois films. Enfin, pour ce qui est des effets spéciaux, ils sont complètement hallucinants !

Les détracteurs du côté obscur de la Force ne pourront nier qu’on est à des années lumières du budget alloué aux effets spéciaux dans les productions pro et blockbusters ! Et pourtant, l’équipe de Noob a assuré ! Enfin, j’ai vraiment adoré la trame scénaristique, très originale, qui clôt avec brio les sept saisons précédentes.

            Je ne peux que vous recommander de voir ce film, lequel conclut Noob comme elle le mérite : de la meilleure façon possible.

            Le film est officiellement sorti sur les différents réseaux et chaînes des productions Olydri, et la chaîne Nolife. Toute l’équipe de la Gazette tient à remercier l’équipe de Noob, qui nous a accueilli sur leur plateau et à cette soirée. Je vous laisse cher lecteur(trice), je dois aller valider une quête pour ma guilde, la guilde Noob.

Narkilon

Skeeter

Skeeter est née le même jour que Chuck Norris, ce qui lui a conféré d’incroyables talents. Après une brillante scolarité au sein de l’école de sorcellerie Poudlard, elle est devenue professeur dans l’école pour jeunes surdoués. Elle prévoit d’épouser son collègue Wolverine.

2 pensées sur “Noob, la conclusion d’un phénomène

  • 21 février 2017 à 8 h 11 min
    Permalink

    Petite précision pour rendre à Caesar ce qui revient à Caesar : Le Neko Light Orchestra n’a pas composé toute la bande son du film. Ils ont écrit 2 chansons. Le reste ce sont les musiques des compositeurs de la série. Merci pour eux et merci à eux pour ces musiques. Ils sont trop peu mis en avant et on les oublie beaucoup trop souvent alors qu’ils font un travail magnifique !

    Répondre
    • 21 février 2017 à 10 h 34 min
      Permalink

      Bonjour Master_Exploder, merci pour cette précision. Nous avons modifié notre article en conséquence 😉
      A très bientôt
      Skeeter

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *