C'est ça l'histoire, l'interview ! - La Gazette du Geek

C’est ça l’histoire, l’interview !

Share Button

C’est ça l’histoire est une chaîne YouTube qui commence doucement (mais sûrement) à se faire connaître. Nous sommes allé à la rencontre de RLX et LSN, les deux créateurs de ce contenu particulièrement original !

C’est ça l’histoire : deux colocs sur YouTube !

C’est ça l’histoire, c’est un peu de folie dans un monde beaucoup trop sérieux. Si vous avez déjà vu des films tels que Le Seigneur des Anneaux, La Reine des Neiges ou Matrix vous serez probablement amusé en regardant leur résumé sur la chaîne. Pourquoi ? Tout simplement parce que le principe de C’est ça l’histoire consiste à détourner le scénario du film pour aborder un problème de société avec les personnages originaux, le tout dans un format d’environ trois minutes :

Du féminisme au webmarketing, en passant par la transidentité, l’émission aborde de nombreux sujets. Comme l’expliquent RLX et LSN, colocataires depuis environ trois ans et issus du milieu militant, il s’agit de « rire, mais sans jamais être méchants ». Ainsi, quand les deux compères s’attaquent à La Belle et la Bête, rebaptisée La Cis et le Trans, ils vont preuve de beaucoup d’intelligence. Tandis que Belle devient une héroïne cisgenre lambda, la bête est transformée en trans qui n’a pas trouvé le bon dosage de testostérone, Gaston devient le Mickaël Vandetta du coin, et l’intolérance du village se transforme en Manif pour tous !

C’est ça l’histoire : les origines

C'est ça l'histoire : l'interview
En voilà une bannière « hyper kitsch dégueulasse » !

Bien qu’assez jeune, la chaîne C’est ça l’histoire connaît déjà un certain succès. Pourtant, à l’origine, tout est presque parti de rien, comme l’explique RLX :

Il faut savoir qu’on aime beaucoup se raconter des conneries. Souvent, je demande à LSN de me raconter des histoires, et un jour on a enregistré un truc sur Le Roi Lion et on l’a posté sur YouTube. C’était de la totale impro mais on a demandé l’avis de Misterfox [NdlR – également YouTubeur] qui nous a déjà dit qu’il fallait raccourcir le format. C’est pour ça qu’on a raccourci la durée dès l’épisode 3 !

Quand on leur demande d’où vient leur inspiration, LSN et RLX expliquent tout simplement qu’il ne font que transposer une forme d’humour encore absente sur internet :

Nos références et notre humour, on les retrouve habituellement dans les milieux du militantisme. C’est une forme d’humour qu’on ne retrouve pas souvent sur la toile et c’était plutôt marrant de la transposer sur YouTube. On en profite aussi pour parler de sujets qui nous tiennent à cœur.

Ce que vous ne savez pas sur C’est ça l’histoire

Notre interview de c'est ça l'histoire

Les deux créateurs de C’est ça l’histoire ne s’attendaient tout simplement pas à « un tel succès ». Bien qu’ils aient pour volonté de faire réfléchir leur public, on sent bien qu’ils gardent une vraie simplicité. D’ailleurs, notre entretien sur Skype s’est déroulé dans une ambiance particulièrement détendue, autour d’une bonne tasse de thé ! Ils restent aussi mystérieux que sympathiques. En essayant d’en savoir davantage sur leurs pseudonymes respectifs nous avons simplement appris que RLX souhaitait « repartir de zéro » en mélangeant son prénom avec le Raton présent sur la bannière et que LSN était un « acronyme de longue date nul à chier » !

Pourtant, même si le ton est léger, on sent la détermination chez l’un comme chez l’autre. A terme, ils souhaitent développer la chaîne de C’est ça l’histoire pour « faire un peu plus pro ». Ils ont déjà « d’autres idées et d’autres concepts en cours de maturation ». Une évolution qui ne pourra aussi se faire que grâce à leur communauté. En effet, pour supporter leur contenu, vous pouvez faire un don sur leur page Tipeee. Ce serait pour eux un excellent moyen « d’améliorer le matériel pour faciliter le travail ».

Le mot de la fin de LSN et RLX

C'est ça l'histoire : le seigneur des bac pro

A la Gazette du Geek, nous avons pour tradition de demander un mot de la fin aux personnes que nous interviewons. C’est ça l’histoire n’y a pas échappé, mais on doit dire qu’on a vraiment beaucoup apprécié les dix minutes qui ont suivi. Entre les « J’ai une tâche sur mon pantalon » et « J’ai du marc de thé dans le bouche » de RLX et les « Cramez tout, les chatons » et « Foutez le bordel » de LSN, on a pas vraiment voulu choisir la meilleure punchline pour terminer notre entretien !

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Une pensée sur “C’est ça l’histoire, l’interview !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *