Pourquoi Stargate SG-1 est-elle la digne héritière de Star Trek ? - La Gazette du Geek

Pourquoi Stargate SG-1 est-elle la digne héritière de Star Trek ?

Share Button

Deux époques différentes, deux séries, mais pourtant les mêmes inspirations. Stargate SG-1 ressemble énormément à Star Trek, et peut-être même plus que vous ne le pensez !

Mais qu’est-ce qui peut bien nous pousser aujourd’hui à mettre en perspective deux monuments de la science-fiction comme Star Trek et Stargate SG-1 ? Le fait que la seconde soit presque un reboot de la première, ni plus ni moins ! Oui, vous avez bien lu, j’ai bien utilisé le terme « reboot ». Avant de me faire lyncher, j’aimerais d’ailleurs préciser que cela n’enlève absolument rien aux qualités de Stargate. Bien au contraire !

Ceci étant dit, il est de coutume, quand on annonce un fait, de tenter de le démontrer à l’aide d’arguments et d’exemples. Aussi, sans vous faire attendre plus longtemps, chers lecteurs, je vous propose, au mépris du danger, d’avancer tout de suite avec moi vers l’inconnu !

Star Trek, la série originale

Star Trek

Avant d’aller plus loin dans cet article, posons immédiatement les bases : ici, nous ne mettrons en perspective que Star Trek, la série originale, avec Stargate SG-1. Autrement dit, Jean-Luc Picard et Jonathan Archer, malgré tout l’amour que je leur porte, ne seront pas au rendez-vous. Maintenant que tout a été tiré au clair, révisons donc nos classiques avec un peu d’histoire 🙂

L’arrivée de Star Trek sur les écrans ne date pas vraiment d’hier : il faut remonter à 1966 pour retrouver William Shatner et Leonard Nimoy dans les rôles de Kirk et Spock ! Quand on y pense, ça fait tout de même une cinquantaine d’année. Cinq décennies en arrière, et pourtant des propos incroyablement avant-gardistes, et pas seulement parce que la série aborde le thème de la science-fiction… Non, Star Trek, si elle se moque gentiment de l’enseigne Pavel Chekov*, met aussi en avant les femmes.

Uhura et Sulu
Uhura et Sulu

Même si la vision des relations hommes-femmes a pris un coup de vieux, la série met en scène des femmes fortes, et des rôles récurrents. Le lieutenant Nyota Uhura, incarné par Nichelle Nichols illustre très bien cette situation. Non seulement, c’est un membre de l’équipage important, mais en plus ses connaissances linguistiques dépassent celles de Monsieur Spock, ce qui n’est pas rien ! Elle n’est d’ailleurs pas un cas isolé dans la série, même s’il est quand même vrai que le commandement reste le domaine des hommes.

Avouez également que la présence au casting d’une afro-américaine et d’un asiatique (Hikaru Sulu, incarné par George Takei) n’est pas anodine, d’autant que leur rôle prend de plus en plus d’importance au fil des saisons. Plus fort encore, Star Trek a été, en 1968, l’un des premiers programme à mettre en scène un baiser entre un homme blanc et une femme noire (Kirk et Uhura). C’était il y a cinquante ans : à côté de ça, la polémique de 2014 qui a entouré le fait que le personnage de Finn dans Star Wars 7 serait incarné par un acteur noir fait tout simplement pitié…

D’où vient Stargate SG-1 ?
Stargate, le film

Avant que Richard Dean Anderson ne s’empare du personnage de Jack O’neill en 1997, Stargate était un film à l’ambiance très différente de celle de la série. Sorti en 1994 et réalisé par Roland Emmerich, le long-métrage est déjà beaucoup moins édulcoré. Le personnage principal, incarné par Kurt Russel, est d’ailleurs complètement différent du Jack O’Neill de Dean Anderson, à tel point que l’orthographe de leur nom n’est pas la même : O’Neil (avec un seul L) pour Russel !

Au fil des saisons et de leurs voyages à travers la porte des étoiles, les personnages, Sam Carter, Teal’c, O’Neill et Daniel Jackson rencontrent différents peuples et différentes mythologies. Brad Wright et Jonathan Glassner, les deux créateurs, ont réussi à insuffler quelque chose de différents à Stargate SG-1. L’humour et le second degré y sont omniprésents sans pour autant que cela nuise à l’action et au scénario.

Richard Dead Anderson dans le rôle de Jack O'Neill
Richard Dean Anderson dans le rôle de Jack O’Neill

En dépit du succès du film, l’image de Stargate reste donc reliée à la série dans l’inconscient collectif. Sans les blagues de Richard Dean Anderson, qui a insufflé beaucoup de sa personnalité à O’Neill, Stargate ne serait pas le monument de la culture populaire qu’il est aujourd’hui devenu. Une situation qui pourrait rendre compliquée la réalisation du reboot cinématographique de Roland Emmerich et Dean Devlin. Ils sont les créateurs de la licence et, à ce titre, leur volonté de s’affranchir de la série est légitime, mais le manque de fan service pourrait s’avérer dangereux.

Mais qu’en est-il du rapprochement entre Star Trek et Stargate ? J’y viens, justement.

Les points communs entre Stargate et Star Trek

Stargate et Star Strek

Pour simplifier au maximum mon explication, je vais commencer par mettre en évidence les ressemblances entre les deux séries. Commençons avec la thématique du voyage. L’équipage de l’Enterprise et les équipes SGC sont étonnant ressemblants. Le premier voyage à travers la galaxie à la découverte de nouveau monde… et le second, que fait-il justement ? Exactement la même chose ! Bien sûr, il y a la menace goa’uld qui plane, mais est-ce que les klingons, dans une moindre mesure, n’en sont pas un équivalent ?

Penchons-nous maintenant du côté de la politique. Quoi, vous trouvez ça ennuyeux ? Tant pis, j’invoque le 49.3 et vous n’avez maintenant plus le choix : vous devez continuer à me lire ! Bon, ici, nous allons plutôt aborder les tensions qui existent entre les héros et l’autorité.

O'Neill et le sénateur Kinsey
O’Neill et Kinsey

Kirk et O’Neill sont bien souvent confrontés à une hiérarchie qui n’a pas les mêmes visions du monde. Quand ils pensent que c’est nécessaire, il tiennent donc tête à leurs supérieurs. Un exemple parfait n’est autre que les heurts fréquents entre O’Neil et le sénateur Kinsey. En fait, O’Neill comme Kirk, sont deux leaders charismatiques. Au-delà de leur autorité, ce qui les rapproche c’est qu’ils ils sont aussi de petites plaisantins. Dans Star Trek, on le voit très bien avec la relation de Kirk et Spock :

Spock : Je ne comprend pas pourquoi cela vous procure toujours du plaisir quand je me trompe.

Kirk : Une de mes faiblesses émotionnelles terriennes.

Source : Wikiquote

Kirk et Spock c’est un peu O’Neill et Teal’c. Les deux sont les meilleurs amis du monde, mais ils ont une conception des relations humaines très différentes. Et ça tombe bien justement, parce qu’ils sont tous les deux extraterrestres ! Eh bien justement, voilà l’occasion de passer à la vitesse supérieure : j’en profite pour vous lister quelques points de comparaisons intéréssants.

1- Teal’c et Spock

Spock vs Teal'c

La ressemblance entre les deux personnages est vraiment frappante. Bien sûr, elle n’est absolument pas physique. Cependant, ils ont un rapport aux émotions très particulier. Pour Spock, cela s’explique par sa nature de Vulcain : « la logique avant tout » ! Il est donc très détaché de son environnement, et paraît ne rien ressentir. En revanche, pour Teal’c, les choses sont un peu différentes. C’est un jaffa, certes, mais sa retenue est plus un effet de mise en scène et de jeu d’acteur qu’une raison scénaristique. Les jaffas et les humains étant très ressemblants, il fallait marquer la différence autrement.

Dans la série, l’aspect réservé de Teal’c rappelle énormément celui de Spock. Si le premier est un guerrier et le second un scientifique, ils sont malgré tout très ressemblants. Cela se traduit même par le fait que chacun ait une expression culte : « Fascinant » pour Spock, et « En effet » Teal’c. Ça, mes amis, c’est bien plus que du simple hasard, vous devez pas en douter 🙂


Un équipage et une équipe qui rappellent les personnages de JDR et de jeux vidéo

Oui, vous m’avez bien lu ! Et parce qu’une démonstration vaut mieux qu’un long discours :

1. Le guerrier

Star Trek et Stargate
Kirk et O’Neill

2. Le tank

Teal'c et Spock
Kirk: « Mr. Spock est plus fort qu’un être humain ordinaire. Eveillé, son incroyable force physique peut tuer, mais c’est un risque que je dois prendre. » ( 1.24 – Un coin de paradis )

3. Le mage érudit avec + 10 en social

Daniel Jackson et le lieutenant Uhura
Uhura vs Jackson

4. Le healer

mccoy et fraiser
Les docteurs Mccoy et Fraiser

L’ingénieur à qui rien ne résiste

Carter et Scotty
Carter et Scotty

Conlusion

Les points de comparaisons entre les deux séries sont vraiment légion et je pourrais très certainement vous en parler sur de nombreux paragraphes (mais je suis gentil, je conclus ici). Bien entendu, Stargate SG-1 n’est finalement pas la seule franchise à s’être inspirée de Star Trek. À vrai dire, l’univers de l’Enterprise a probablement influencé toute une génération de créateurs. Néanmoins, il y a quelque chose dans le schéma narratif des épisodes de SG-1 qui, selon moi, ne laisse aucun doute quant à ses origines.

Ce n’est donc pas pour rien que Stargate est aujourd’hui une franchise incontournable de la pop culture !

*rappelons que les Etat-unis et l’URSS étaient en pleine guerre-froide à cette époque

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Une pensée sur “Pourquoi Stargate SG-1 est-elle la digne héritière de Star Trek ?

  • 20 juillet 2016 à 20 h 56 min
    Permalink

    Vous avez oublié farscape !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *