Star Wars déconne : la websérie culte ! - La Gazette du Geek

Star Wars déconne : la websérie culte !

Share Button

Star Wars Déconne, vous connaissez ? Bien avant que les youtubeurs ne deviennent aussi populaires, cette websérie avait réinventé le mythe Star Wars !

Star Wars déconne, phrases cultes

Vous croyez encore que Star Wars c’est l’histoire du bien contre le mal ? Que nenni ! Chers amis geeks, nous vous replongeons aujourd’hui dans le passé. Plus précisément en 2006, date à laquelle un dénommé Pigrelin décide de se lancer dans un des détournements les plus célèbres de la franchophonie : Star Wars Déconne. A cette époque, le phénomène des youtubeurs n’avait pas encore pris de l’ampleur. Certains, comme Mozinor, officiaient pourtant déjà depuis quelques temps le domaine du détournement.

D’ailleurs, vous vous souvenez peut-être  aussi des excellentes vidéos de GotohWan ? X-Men ou le centre des gens à problème, ou encore Le conte des pets, œuvre qui revisite Le Seigneur des Anneaux : tout ça mes amis, c’était le bon vieux temps ! Pour la petite histoire, sâchez d’ailleurs que l’équipe de GotohWan travaille maintenant sur la chaîne Nolife !

Star Wars Déconne : une histoire épique

Star Wars Déconne : Rejoins Optic 2000 !

Mais revenons à nous moutons. Et à Pigrelin plus précisément 🙂 Quand on voit à quel point les vidéos du net sont devenus populaires, on ne peut pas s’empêcher de penser qu’il était en avance sur son temps. Même s’il n’y a pas d’intrigue très poussée, Star Wars Déconne propose malgré tout son lot de réplique totalement cultes. Tout simplement parce que la websérie est truffée de références aux années 2000, à commencer par l’excellente chanson de Tribal King, Façon Sex, que l’on peut entendre dans l’épisode de la discothèque.

Parce que c’est aussi ça l’esprit de Star Wars Déconne : de la légèreté et des références à la « culture » de l’époque. Le duel entre Dark Vador et Luke Skywalker, jeune puceau de 27 ans, est inoubliable. Entre l’un, qui travaille chez Optic 2000, et l’autre, qui ne jure que par les opticiens Atol, on s’amuse bien. En ce qui nous concerne, notre épisode préféré est certainement celui de la Sith Com. C’est finalement assez dingue de voir à quel point cet épisode est bien pensé !

La série fait aussi référence à l’une des chansons les plus célèbres du regretté Carlos : Tirelipimpon sur le Chihuahua. C’est bien simple, l’amour de la famille Skywalker pour la chanson est l’un des running gag les plus récurrents ! Entre Dark Vador et son goût pour les soirées « olé olé »et Papy Wouane et ses flatulences, Star Wars en prend un coup. Un réécriture complètement loufoque de l’univers de George Lucas qui, même dix ans après, continue de nous faire rire. Si vous ne connaissez pas encore, vous allez adorer.

La série renaîtra-t-elle un jour de ses cendres ?

Star Wars Déconne : la réplique de l'angine

Après deux saisons (21 épisodes pour la saison 1, 15 pour la 2), Star Wars Déconne s’est finalement arrêtée. Depuis, l’engouement autour de la série n’est jamais réellement retombé. Les collégiens et lycéens d’aujourd’hui continuent encore de la découvrir. Un phénomène dont se réjouissait son créateur en 2013, sur son blog personnel. Malheureusement, après plusieurs projets et des tentatives de la part de la communauté, dont un film, SWD n’a pas pu renaître de ses cendres pour une troisième saison.

Le roi Dagobah dans Star Wars DéconneDepuis trois ans donc, Pigrelin, qui s’était associé à N’co pour réaliser la saison 2, n’a plus donné signe de vie. Une déception pour tous les fans. Car avec Star Wars Déconne, c’est aussi  une page qui s’est tournée : celle des premières années de « folie » d’une génération de geek qui découvrait Dailymotion et YouTube. Une époque où on partageait ses détournements sur la toile sans se soucier d’avoir une audience. Comme d’autres, cette série fait pourtant désormais partie de la culture geek et populaire !

Star Wars Déconne : une histoire laissée sans suite
Star Wars Déconne
Une image sympa qu’on voulait vous faire partager !

Tout ce que l’on peut espérer, c’est que Luke, grâce à sa péchothérapie, arrive enfin à trouver un copine ! Plein de choses que nous pourrions d’ailleurs apprendre dans une saison 3. Le dernier épisode de la saison 2 nous laissait d’ailleurs espérer de grandes choses pour la suite : Dark Vador, qui cache sa voix fluette derrière son casque, n’a jamais été doué pour pécho, comme son fils. Dans un clin d’œil appuyé à la série How I Met Your Mother, Pigrelin teasait sur la suite d’une intrigue qui aurait pu être tout simplement géniale.

Désormais, nous sommes un peu comme des orphelins. Nous attendons toujours impatiemment le retour de SWD, mais notre espoir s’amenuise à mesure que le temps passe. Que deviennent donc Natacha et Jean-Marie ? Léia fréquente-t-elle toujours le Banana Club ? Paulo en est-il toujours directeur ? Autant de question auxquelles nous aimerions réellement avoir une réponse… Prigrelin, si tu nous lis 🙂

Sur ces bonnes paroles, on vous laisse avec l’intégrale de la saison 1, en HD. Si vous ne connaissez pas encore, vous allez très certainement apprécier :

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *