Séries à voir : Defiance s'est bonifiée - La Gazette du Geek

Séries à voir : Defiance s’est bonifiée

Share Button

Séries à voir : Defiance est une série de science-fiction originale composée de trois saisons. Elle se déroule dans un avenir proche, alors qu’extra-terrestres et humains sont obligés de cohabiter sur Terre.

Defiance, une série qui a progressé

L’originalité de Defiance n’a, dans un premier temps, pas fait sa force. En effet, malgré un scénario inventif, la première saison peine à convaincre. Ce n’est qu’à partir de la deuxième que tout commence à devenir beaucoup plus intéressant. Trente ans avant les événements narrés dans la série, les Votans sont arrivés sur la planète, fuyant la destruction de leur système solaire. Inévitable, le conflit a perduré plusieurs décennies, entraînant la terraformation de la Terre, dont la faune et la flore sont devenues dangereuses aussi bien pour les humains que le Votans.

Dès le début de la série, on suit l’arrivée de Joshua Nolan, un ancien soldat, et de sa fille adoptive, une extra-terrestre, dans la ville de Defiance. Comme partout ailleurs, les humains et les aliens y cohabitent dans une paix toute relative. Le héros, assez tumultueux, se fait rapidement remarquer par le caïd du coin : Datak Tarr. Par son charisme et ses compétences de militaire, il finit pas devenir le justicier de la ville. S’en suivent alors des aventures assez rythmées, mais parfois inégales.

Defiance, une série à voir

Malgré un certain manque de profondeur des personnages, Defiance corrige assez vite le tir dès la saison 2. Mention spéciale à Tony Curran dans le rôle de Datak. Il campe en effet un salaud comme on les aime : mauvais jusqu’au bout des ongles, et particulièrement crédible. Une performance à laquelle Jaime Murray n’a rien en envier lorsqu’elle incarne son épouse, Sthama. Plus percutante au fil des saisons, Defiance a réussi a trouver un public en dépit d’un démarrage assez laborieux. Peu à peu, son univers prend vie et l’intrigue éveille l’intérêt du spectateur. Même si elle ne nous entraîne pas dans l’espace comme Dark Matter ou The Expense, pour les amoureux de science-fiction, c’est assurément une série à voir !

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *