Rock Macabre, la mini-série à la croisée des genres - La Gazette du Geek

Rock Macabre, la mini-série à la croisée des genres

Share Button

Quand François Descraques mélange les genres, ça donne Rock Macabre, un mix entre comédie musicale, shortcom, et film d’action/épouvante !

Rock Macabre, la mini série avec des Zombies qui ont le grooveLes vidéastes qui publient sur Internet ont des années d’avance sur la télévision (à lire notre dossier sur les Youtubers), et François Descraques nous le prouve encore une fois. Le créateur du Visiteur du Futur a récemment réalisé une mini-série assez exceptionnelle : Rock Macabre. Pour les fans de la chaîne Youtube Frenchball, il est inutile de présenter cette fiction très originale puisque la plupart d’entre-eux l’on déjà vue (qu’il ne quittent pas notre site pour autan, hein :p). Ceux qui n’ont pas encore franchi le pas devraient en revanche songer à regarder rapidement la série, et cela pour une excellente raison : on rit, on sourit, et, mieux encore, on s’étonne à chaque instant de voir à quel point tous les univers de la culture populaire sont très habilement imbriqués les uns dans les autres.

Eleonore Costes dans Rock MacabreComme c’est souvent le cas avec les Frères Descraques (à suivre notre dossier sur Les Dissociés, le film Suricate réalisé par Raphael Descraques), on passe d’une émotion à une autre en un instant. Parce qu’elle est franchement drôle, mais aussi émouvante par moments, Rock Macabre est une œuvre déjantée qui vaut le détour. D’une scénette d’intro où l’on peut assister à l’avènement d’un groupe de rock à l’invasion zombie, en passant par un mélodrame romantique (si si, un tout p’tit peu), on y trouve de tout sans avoir besoin d’être malin en allant à la Foire’Fouille.

Elenore Costes et Florent Dorin, les deux acteurs principaux, ont ici deux rôles particulièrement comiques, mais la justesse de leur jeu donne à cette histoire de zombies musicaux une vraie profondeur. Or, et c’est justement la grande force de François Descraques, c’est le mélange entre humour, tension dramatique et situation absurde qui déclenche le rire et permet à la génération Y (kikoo, c’est nous !) de s’identifier immédiatement au contenu.

Florent Dorin et Eleonore Costes dans Rock MacabreIl flotte d’ailleurs comme un parfum de teen movie sur Rock Macabre, dont les héros sont finalement de grands enfants, nostalgiques d’une époque révolue. Si on ajoute à ces réjouissances une bande-originale qui déchire et des situations vraiment très drôles, on ne se privera pas de dire que Rock Macabre inaugure la saison 2 de Frenchball avec brio.

De l’action, de l’humour, du rock, des zombies et de l’amour, what else ?

Une conférence-musicale a d’ailleurs été donnée ce weekend, à l’occasion du Toulouse Game Show :

Rock Macabre au Toulouse Game Show
©Frenchball

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *