Le retail augmenté - La Gazette du Geek

Le retail augmenté

Share Button

Le retail augmenté, terme employé par le magazine en ligne Usine Digitale, se trouve à la croisée du commerce et du e-commerce. C’est grâce aux techniques de réalité augmentée, fameux concept qui a déclenché la fièvre Pokémon Go l’été dernier, qu’il est aujourd’hui possible de défier les limites du réel grâce à son portable ou d’autres appareils mobiles. Après les tendances du Web-to-Store et du m-commerce, le retail augmenté pourrait bien révolutionner et améliorer l’expérience utilisateur en offrant un confort d’achat optimal. Voyez plutôt.

Ils ont adopté la réalité augmentée

La réalité augmentée fait ses premiers pas dans une ère du digital en constante évolution. Déjà très présente dans l’univers des jeux vidéo, elle se faufile peu à peu dans l’univers du e-commerce. L’entreprise Memoni,par exemple, crée un miroir digital pour les magasins qui mémorise votre silhouette puis change les couleurs du vêtement porté à volonté. Ainsi, vous ne devez plus changer 36 fois de vêtements pour trouver la couleur qui vous convient. IKEA a aussi adopté la réalité augmentée depuis plusieurs années via une application mobile ingénieuse qui permet par exemple de visualiser un canapé virtuel en 3D dans votre intérieur au moyen de la caméra intégrée de votre tablette.

Tout ce dont nous avons besoin pour le moment, c’est d’un écran muni d’une caméra (ici, le miroir ou la tablette) qui permet de transposer une image virtuelle de la boutique dans son propre environnement. Selon cet article du Digital Guide de 1&1, la réalité augmentée dans le e-commerce attire parce qu’elle fascine. Elle permet notamment aux clients de projeter des éléments de boutiques dans leur propre environnement afin de mieux cibler et choisir leurs achats sans faire de faute de goût. Elle donne aussi la possibilité aux fournisseurs d’innover par rapport à la concurrence.

Les évolutions possibles du retail augmenté

Si la réalité augmentée n’en est qu’à ses premiers balbutiements, il est fort à parier qu’elle ne va pas s’arrêter là dans l’univers du e-commerce. La « Paris Retail Week », qui s’est déroulée l’année dernière, nous présentait déjà quelques nouveautés et prototypes : les systèmes holographiques et cabines d’essayage virtuelles pour les grands magasins devraient alors bientôt voir le jour. On remarque toutefois qu’on ne s’affranchit pas encore de l’écran, frontière physique infime qui sépare encore le virtuel du réel. Tendance à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *