Pourquoi What the Cut 37 est une réussite - La Gazette du Geek

Pourquoi What the Cut 37 est une réussite

Share Button

Après un teaser mystérieux, l’épisode 37 de What the Cut est arrivé. Avec beaucoup d’humour et peut-être un peu plus de critiques qu’à l’accoutumée, Antoine Daniel livre l’une de ses meilleures vidéo !

What the Cut #37 : une introduction qui claque !

Quand on s’appelle Antoine Daniel et que l’on fait des vidéos sur Internet qui sont regardées par plusieurs centaines de milliers de personnes, on a vite fait de recevoir une foule de critiques, pour ne pas dire des insultes. Depuis que le rythme de ses productions a ralenti, le vidéaste doit faire face à un déferlement de haine et de stupidité assez exceptionnel. Une bien triste (et injuste) récompense pour le créateur de What the Cut, qui pourtant a décidé de continuer à produire au rythme qui lui convient à lui.
Comme il s’en est expliqué dans son dernier « 29 avec Antoine Daniel », l’idée est tout simplement de prendre le temps d’offrir du contenu de qualité à son public, de se faire plaisir et d’ouvrir de nouveaux horizons à l’émission en scénarisant ses introductions. De très bonnes intentions qui nous prouvent que l’homme à la chevelure indomptable n’a pas oublié son public. Clairement pas.

Le général Von Perchman dans What the Cut #37
Le Général Von Perchman, un homme qui aimerait qu’on prête un peu plus d’attention à ses vidéos

L'intro de What the Cut 37Avec What the Cut #37, Antoine Daniel se montre un peu plus incisif envers ses détracteurs, notamment dans son introduction, qui dure près de quinze minutes. On y découvre le plan machiavélique du Général Von Perchman, une figure de dictateur dont personne ne regarde les vidéos YouTube. Poussé par le désir d’être vu, Von Perchman désactive la machine Internet, condamnant ainsi les gens à ne regarder que ses podcasts. Ce petit court-métrage, en plus de faire intervenir quelques guests et de comporter pas mal de clins d’œil (notamment une citation de Blaise Pascal dont parle Alexandre Astier à la fin de L’Exoconférence), nous fait aussi réfléchir sur les polémiques qui agitent le monde des « YouTubeurs ».

Le ton est donné très tôt, avec la réplique du dictateur :

« Tous ces rigolos qui font des centaines, des milliers, des millions de vues… Pourquoi toute cette attention sur eux, alors que mes vidéos relèvent du génie ?! »

Antoine Daniel est de retour !Il l’a déjà déclaré, Antoine Daniel n’a jamais réellement « compris » la raison de son succès. Un tas de chaîne YouTube portées sur la culture et particulièrement intéressantes ne font pas beaucoup de vues. Tout le problème de l’investissement de certaines personnes sur Internet et de l’absence de retour positif de la part des communautés est soulevé.

Pour autant, d’autres thèmes, peut-être plus sensibles, sont également évoqués sur le ton de l’humour. Le contrôle d’Internet par un dictateur rappelle étrangement les différentes tactiques pour renforcer l’emprise de la Loi ACTA sur la liberté de produire du contenu au nom de la sécurité et des droits d’auteurs. L’intro de ce nouveau What the Cut fait aussi écho aux récentes déclarations Donald Trump qui voudrait « fermer en partie Internet ». Cerise sur le gâteau, la question des placements de produits chez les YouTubeurs est elle aussi évoquée !

Antoine Daniel, dans la scène finale de l'intro de What the Cut 34Pour la première fois depuis que What the Cut a changé de format, Antoine Daniel glisse un tacle surpuissant à ses détracteurs lorsqu’il fait dire à Von Perchman la réplique suivante :

« Tu n’as rien compris à comment ça marche, tu sors une vidéo tous les six mois. Pour fonctionner sur Internet il faut sortir une vidéo par jour, maximum une vidéo par semaine. Faites du consommable ! Faites du contenu rapide, bâclé, peu importe ! Tant que vous êtes présent, tant que votre image de marque existe dans la tête des gens. »

Ici, on voit bien comment Antoine Daniel s’oppose à ce dictat un peu trop présent dans les esprits de certains internautes. Le message est clair, il faut arrêter de penser que produire en masse des vidéo est la seule voie du vidéaste qui poste sur Internet. À chacun ses envies !

What the Cut #37 : un présentateur en forme et toujours très drôle

What the cut 37, le génériqueDu sexe, de la sensualité et des Bananes dans What the Cut #37Celles et ceux qui regrettent l’ancienne formule de l’émission ne doivent pas voir à quel point le format What the Cut est devenu encore meilleur. Les vidéos choisies par le présentateur sont certes assez drôles en elle-même, mais ce sont véritablement le montage, les sketchs et l’ingéniosité d’Antoine Daniel qui les rendent hilarantes. Comme toujours, l’humour est une composante essentielle de l’épisode, et on passe un excellent moment. Un « putain » de bon moment, qui dure presque une heure !

Voilà pourquoi What the Cut #37 est une réussite 😉

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

11 pensées sur “Pourquoi What the Cut 37 est une réussite

  • 2 janvier 2016 à 0 h 17 min
    Permalink

    Bravo a l’auteur de ce post. Sa défini totalement ce que je pense.

    Répondre
  • 2 janvier 2016 à 0 h 28 min
    Permalink

    C’est tellement vrai ce que vous dites dans cet article ! ^^
    Ce WTC est vraiment génial, c’est de loin le meilleur qui a été fait !
    Ça m’a donné envie de revoir (pour la 3ème fois XD) ce petit What The Cut 37 ! 😀

    Répondre
  • 2 janvier 2016 à 0 h 39 min
    Permalink

    Que des blagues sur le cul j’aurais aimé un peu de nouveautés les vidéo presenté m’on fait plus rire que Antoine Daniel en lui même…

    Répondre
  • 2 janvier 2016 à 0 h 51 min
    Permalink

    Qu’est-ce que ça fait du bien de tomber sur des gens qui réfléchissent avant d’écrire pour simplement râler, tel un automatisme qu’adoptent les idiots quand ils veulent simplement se faire remarquer bêtement.
    Excellent article, qui énonce très clairement les intentions et le génie d’Antoine Daniel, même si ce dernier sera toujours trop modeste pour l’affirmer ^^
    L’évolution de son émission est top et il est toujours aussi excitant de découvrir ses nouveaux projets.
    Continue Antoine !!

    Répondre
  • 2 janvier 2016 à 3 h 41 min
    Permalink

    Très bon article, cependant n’est-ce pas la loi ACTA qui était destinée à réduire la liberté de création de contenu ?

    Répondre
    • 2 janvier 2016 à 12 h 09 min
      Permalink

      Bien vu ! Petite confusion entre les deux. Merci !

      Répondre
  • 2 janvier 2016 à 10 h 15 min
    Permalink

    petite faute d’orthographe a la fin =3 c’est la seule VOIE du vidéaste, sa route, son chemin, et pas sa voix =p

    Sinon… Brillant article ^^

    Répondre
  • 2 janvier 2016 à 22 h 26 min
    Permalink

    Cet article met en lumière des points que je n’avais pas remarqué!
    Mais je rajouterais que le Véritable talent d’Antoine Daniel est dans la réalisation plus que dans l’écriture ou le jeux d’acteur(qui pèche peut être un peu parfois).
    Mais il est rare de trouver des vidéos aussi bien léché et travaillé que chez lui (ça frise le perfectionnisme!).
    Antoine Daniel Futur réalisateur née des Internets ?!

    Répondre
  • 3 janvier 2016 à 2 h 46 min
    Permalink

    Les vidéos de Antoine Daniel sont de plus en plus recherchées et travaillées mais malheureusement on y perd beaucoup : Antoine n’est plus aussi « vrai » et spontané que dans ses vidéos précédente, on voit tout de suite le jeu d’acteur dans le #37 et c’est bien dommage. Les clins d’oeil ne sont plus placé suffisemment subtilement et avec décalage pour être drôles, on les comprend, sans que ca ne sucite un sourir.
    Faites le test : regardez le #37 puis n’importe quel ancien épisode. Le résultat est sans appel, vous serez bien plus diverti sur un ancien épisode.

    Bien joué tout de même, faire un court métrage est un réel défi, mais redevient naturel Antoine, ca te sauvera !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *