Norlande : la guerre des 5 Mers - La Gazette du Geek

Norlande : la guerre des 5 Mers

Share Button

Notre journaliste de l’extrême, Kamille, est partie en reportage pour suivre l’évolution du conflit entre l’Empire du Chrysanthème et le roi du Norlande.

Norlande : l’art de la diplomatie

C’est lors d’une nuit de pleine lune que les navires de guerre ont accosté sur la terre de la Corne Vide. Voilà une trentaine d’années que le Daymiio, chef de l’Empire du Chrysanthème, tente d’obtenir le payement que le roi du Norlande a contracté envers lui. La voie de la diplomatie ayant aboutie, quelques semaines auparavant, à l’exécution pure et simple des émissaires de l’Empereur, ce dernier s’est décidé à une action militaire. Il a réussi à s’allier le peuple de la Boulonie, les Dragons de l’Onde et les Loups Noirs qui ont tous débarqués avec lui. Mais les distensions sont fortes auprès de cette alliance, nommée l’Alliance des Cinq Mers. Les chefs des différentes factions ne supportent pas d’être considérés comme des vassaux et n’apprécient que très peu de s’en prendre à leurs anciens alliés du Norlande.

Norlande, la guerre des cinq mers
© Efel PhotoGNIK

A peine arrivé sur les lieux du combat, les Loups, les Dragons et les Bouloniens ont tentés d’intercéder diplomatiquement au près d’un Daymiio refusant de revenir sur ses positions. Voyant que leurs essais se soldent tous par un échec, certains diplomates choisissent de se tourner vers l’Impératrice, femme du Daymiio, et vers les conseillers de ce dernier, tandis que d’autres font déjà fit de l’Alliance et reçoivent, de leur côté, des délégations ennemis. C’est ainsi que, très rapidement, celui qui était venu en conquérant et chef de guerre se retrouve à s’écarter de la scène politique, laissant de plus en plus de place à sa femme et à ses conseillers.

L’avènement de l’Impératrice
Norlande, le gn de la guerre des 5 mers
© Efel PhotoGNIK

Dans cette ambiance, l’Alliance n’a alors pas mis beaucoup de temps à exploser, surtout lorsque plusieurs personnes ont rapporté l’information d’une menace extérieure. En effet, suite à de nombreux constats étranges, tels des messages qui arrivent déformés ou tout simplement qui ne partent pas mais arrivent quand même, un conseil de mages a été formé. Leur constat a été sans appel : une créature, l’Innommé, règnerait en ces terres et serait la cause de toutes ces tensions. Cette menace, prise au sérieux, déchira définitivement le Daymiio des autres factions qui choisirent de rejoindre l’Union antidémoniaque et de signer une trêve entre tous les groupes engagées dans cette guerre. Les membres de l’Empire ont été exhortés de rejoindre cette Union malgré l’opinion première de leur chef, car il n’était plus question de guerre mais de survie, aux vues des informations toujours plus effroyables rapportées au sujet de l’Innommé. Il était hors de question de rester seul.

Afin d’éviter un putsch militaire, dont la menace était de plus en plus présente, le Daymiio nomma à ses côtés, avec des pouvoirs équivalent aux siens, l’Impératrice, qu’il avait renié quelques instants auparavant pour que ce ne soit pas un couple gouvernant l’Empire mais bien deux entités distinctes. Il décida néanmoins de rencontrer le Roi Wilhelm du Norlande sans la présence de l’ancienne Impératrice et conclut avec lui d’un duel quelques heures plus tard. Alors que le Daymiio s’apprêtait à porter le coup fatal au Roi, un nécromant, oncle de ce dernier, assomma l’Empereur. Les deux corps encore inanimés, ainsi que quelques personnes se trouvant autour, disparurent dans la stupéfaction générale, emportés dans le plan des âmes, nommé le Voile.

Les GN (jeux de rôles Grandeur Nature) sont des expériences vivantes, fruit de la participation d’organisateurs et de joueurs. Ce sont des histoires mouvantes, en perpétuelle évolution et dont toutes les facettes sont difficilement saisissables. Il s’agit ici d’une partie des évènements survenus au cours du GN Norlande – La guerre des Cinq Mers, en Normandie, du 18 au 21 août, raconté par un membre de l’Empire du Chrysanthème. Les GN ne vous invitent pas à lire une histoire ayant ses gentils et ses méchants et une fin toute définie, ils vous proposent de vivre cette histoire et d’en changer le cours à chaque instant. A la limite de notre monde et de celui de l’imagination pure, ils sont peut-être le meilleur moyen de vivre plusieurs vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *