La mort de Dark Vador, un symbole - La Gazette du Geek

La mort de Dark Vador, un symbole

Share Button

La mort de Dark Vador à la fin de l’épisode VI de Star War n’est peut-être pas l’un des moments les plus cultes de la saga. C’est pourtant une scène symboliquement forte.

Nous connaissons tous, au moins de réputation, le maléfique Dark Vador. Seigneur sith impitoyable, il a connu un regain de popularité lorsque George Lucas a décidé d’offrir un préquel à la première trilogie. Sa respiration mécanique, son casque et sa paternité en font l’un des méchants les plus célèbres de l’histoire du cinéma. Pourtant, si son « Luke, je suis ton père » est devenu culte, la mort de Dark Vador, autre grand moment de la saga, reste moins présente dans l’inconscient collection. Nous allons tenter, dans les lignes qui suivent, de montrer dans quelle mesure elle possède une valeur symbolique forte.

L’amour filial

La mort de Dark Vador

 

La vie d’Anakin Skywalker est assez intéressante, narrativement parlant. Grâce à la prélogie, on sait qu’elle est faite de hauts et de bas, c’est-à-dire partagée entre le côté clair, et le côté obscur de la force. En ce sens, il serait d’ailleurs intéressant, si vous n’avez pas encore regardé la saga, de commencer dans l’ordre chronologique (CF, notre dossier intitulé Dans quel ordre regarder Star Wars). Partagé entre son penchant naturel pour la force et l’amour qu’il porte à sa mère, Anakin est un personnage qui ne contrôle pas ses émotions. Pour lui, l’amour et la haine se confondent. Padmée, sa mère, Obi Wan, Palpatine : toutes ces figures ont une charge émotionnelle très forte. Et si, finalement, il se tourne vers Palpatine, c’est bien parce que l’ordre Jedi lui refuse une vie de famille, là où son futur mentor lui promet de « vaincre la mort ».

En effet, sa relation avec Padmée n’est acceptée ni par le dogme jedi, ni par Obi Wan, en qui se dessine davantage la figure d’un frère que d’un père :

 Nous étions comme des frères ! Je t’aimais Anakin !

De cette interdiction de recréer l’unité familiale naît une réelle frustration. Une frustration d’autant plus grande qu’Anakin ne peut sauver sa mère et assiste, impuissant, à ses derniers instants dans L’Attaque des clones. Ce sera d’ailleurs le premier de ses pas du côté obscur, puisqu’il tuera tous les hommes des sables du village où elle est retenue. Entre l’amour filial et sa colère, le futur Dark Vador ne peut pas trouver son propre équilibre, et encore moins rétablir celui de la force. Mais ce qui le pousse du côté obscur, ce n’est pas l’orgueil, mais bien le désir de protéger sa famille. Paradoxalement, c’est d’ailleurs ce qui le sauvera.

Mort de Dark Vador, et chemin de la rédemption

star wars ; la mort de Dark Vador

La mort de Dark Vador est probablement la seule manière pour lui de revenir du côté clair de la force. En effet, depuis l’assassinat des jeunes padawans dans La Revanche des Sith, Anakin est littéralement corrompu. Seule la mort imminente de son fils, Luke, parvient à le faire basculer à nouveau du côté du bien. Luke le dit lui-même lors de leur dernier affrontement :

Vos pensées vous trahissent, père. Je ressens le bien en vous . . . le conflit.

Or, c’est justement ce conflit qui va permettre à Dark Vador de trouver son salut dans la mort. L’amour le sauve, mais il doit au passage tuer l’empereur de ses mains. Un paradoxe, puisqu’il trahit à nouveau pour obtenir la rédemption. En effet, bien que l’empereur ait décidé de tuer Luke, il ne le fait que pour une seule bonne raison : le jedi refuse de prendre la place de son père et de se joindre à lui. Sans cela, Dark Vador serait mort, assassiné par son fils, afin de rétablir l’équilibre et de ne laisser que deux sith, le maître et l’apprenti. Comment légitimement penser que la mort de Dark Vador vient racheter ses fautes ?

Paradoxe et mort

mort de dark vador

Il faut peut-être envisager la chose différemment. Ce n’est pas Dark Vador qui retourne du côté clair en se sacrifiant pour tuer Palpatine, mais Luke qui sauve l’âme de son père en refusant de le tuer et de rejoindre le côté obscur :

 Je suis un Jedi, comme mon père l’avait été avant moi.

La mort de Dark Vador est donc directement liée à sa rédemption, mais ce n’est pas la trahison de son maître qui compte, mais bien la rencontre finale entre le père et le fils. Alors que Luke est sur le point de s’enfuir à la fin de l’épisode VI, il dit à Anakin, mourant : « Je dois vous sauver, père« . A cette réplique, Dark Vador répond alors :

Tu m’as déjà sauvé, Luke

La mort du seigneur sith est donc un double symbole. Elle représente sa rédemption, mais aussi sa rencontre avec son fils, qu’il voit de ses « propres yeux » juste avant de mourir. La disparition de Vador est donc définitive, contrairement à certaines rumeurs, car elle referme ainsi le dernier chapitre de la vie d’Anakin Skywalker.

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *