LSOM : entretien avec Claudine Jacquemard, alias Ophida ! - La Gazette du Geek

LSOM : entretien avec Claudine Jacquemard, alias Ophida !

Share Button

Cette semaine, c’est au tour de Claudine Jacquemard de répondre à nos questions. Dans Les Seigneurs d’Outre Monde, elle incarne Ophidia, la sorcière vampire.– Bonjour, peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ?

Je m’appelle Claudine Jacquemard, je suis comédienne. J’ai commencé le théâtre à l’âge de 10 ans. J’ai fait des études d’histoire de l’art, et je suis revenue au théâtre par la suite. J’ai suivi le cours Florent, et depuis j’ai surtout joué au théâtre. Je viens de monter ma compagnie, et j’essaie d’alterner entre image (cinéma, télé) et théâtre.

– Comment es-tu arrivée sur le projet ?

J’avais rencontré Rémi sur un autre projet, une série policière fantastique, sur laquelle j’étais comédienne. Il m’a parlé de son projet et m’a proposé de jouer Ophidia.

– Qu’est-ce qui t’a donné envie d’y participer ?

J’ai beaucoup aimé le script et la perspective de jouer une méchante. Les rôles de méchants sont très riches car ils ont aussi leur part de souffrance et de vérité. Il y a beaucoup de choses à jouer. D’autre part j’avais souvent des rôles de « gentilles », ça me permettait de casser un peu mon image et de m’amuser sur autre chose.

– Qu’est-ce que tu aimes dans l’Heroic-Fantasy ?

C’est un domaine qui permet tout. L’imagination est la seule limite. Tout est possible, le plus merveilleux comme le plus noir des univers. On peut mélanger les époques, les dimensions, faire parler les arbres, donner un esprit aux oiseaux…. En même temps on retrouve les grands  thèmes universels comme le bien et le mal, l’apprentissage d’un héros, la découverte de l’autre, la sauvegarde de la planète ou d’une civilisation, bref tout ce qui nous préoccupe en tant qu’être humain. Tout cela sous une forme épique, avec des aventures extraordinaires. Ce sont souvent des récits qui ont beaucoup d’humour, avec des personnages qui ne se prennent pas au sérieux. C’est très riche.

– Parle-nous de ton personnage, est-ce que tu lui ressembles ?

Ophidia se bat pour son amour. C’est aussi ce qui lui donne sa force. Je pense lui ressembler en cela. Si l’on s’attaquait à ceux que j’aime je pourrais devenir très agressive. Elle est également très moqueuse. J’aime l’humour, même si je ne l’utilise pas comme elle. C’est une grande amoureuse.

claudine jacquemard dans le rôle d'Ophidia
– Comment l’as-tu imaginé avant de l’incarner ?

Un peu comme le feu qui couve sous la cendre. A la fois très posée, avec une force brute et froide, mais en même temps prête à exploser. Une femme très sûre d’elle, forte, également très sensuelle. Une femme qui est certaine d’obtenir ce qu’elle veut. Elle est sans pitié, et regarde tous les autres de haut. C’est une dominatrice.

– Est-ce que tu as connu des difficultés sur le tournage ?

Le plus difficile a été de parler avec les dents de vampire. Elles modifiaient complètement la position de mes lèvres et donc ma diction. Cela me faisait chochoter. C’était compliqué.

– A l’opposé, ton meilleur souvenir de tournage, c’est quoi ?

La scène du banquet. Malgré le froid, l’ambiance était formidable. Et j’aime beaucoup cette scène.

– Partante pour un deuxième film ?

Oui bien-sûr !!!

Question bonus : « Les geeks vont-ils dominer le monde un jour ? »

Ne le dominent-ils pas déjà 😉 ?

NDLR : Le dimanche 22 mai, n’oubliez pas le projection spéciale du film au cinéma Gaumont Aquaboulevard de Paris !

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *