Les noobs au Mont St-Michel, un récit épique ! - La Gazette du Geek

Les noobs au Mont St-Michel, un récit épique !

Share Button

Après le premier film de Noob, nombreux avaient été les fans suggérant le Mont St-Michel comme lieu de tournage « sympa ». Profitant ne n’être plus qu’à trois heures de route lors de leur nouvelle délocalisation à Fécamp et n’écoutant que leur courage les noobs sont partis à l’assaut de ce bout de terre au milieu de la mer. Ils sont venus, ils ont vu, ils ont survécu !

Noob au St-Michel « La première chose pour ce tournage, explique Julien alias Omage Zell, c’est qu’on a dû faire quelque chose que l’on n’avait plus fait depuis très longtemps : se lever tôt ! En plus comme Noob est un moyen de se retrouver, on n’est pas très sérieux sur les horaires le soir et beaucoup se sont couchés tard la veille. » C’est effectivement une bande de zombies que je retrouve au gîte à 6h30 du matin. La plupart avalent leurs céréales Chocapic mécaniquement, comme des automates, d’autres ne sont toujours pas prêts alors que le départ est imminent et de manière générale ils ont des têtes de déterrés. Les plus éveillés s’occupent de répartir tout le monde dans les voitures et c’est avec une énergie dont je ne les croyais pas capable qu’ils se retrouvent tous dans les différents véhicules, en route pour le Mont St-Michel.

Les premiers kilomètres sont difficiles, le Soleil levant, les chemins de campagne, les vaches ne semblent pas émouvoir beaucoup de monde au milieu de la torpeur des voitures. Mais progressivement la musique passe du stade berceuse à celui de boite de nuit. C’est la fête à l’arrière de la Kangoo et la conversation dans les talkiewalkies n’a plus rien de sérieux. Et après trois heures le mont se dessine au loin dans une bonne humeur généralisée. Jusqu’à la douche froide. Et froide, c’est le cas de le dire. Au pied du mont un vent plus que rafraichissant fait s’envoler jusqu’aux couvercles des coffres dans lesquels sont rangés les costumes et accessoires. Un élan de compassion naît soudain pour ceux et surtout celles qui vont devoir se changer en plein air par ce vent et rester dans leurs tenues légères jusqu’à la fin de l’après-midi. Et la cerise sur le gâteau, la savonnette de la douche froide ? Le monde. Du monde partout, tout le temps.

LE tournage de Noob au Mont Saint-Michel

Le camion est laissé devant les remparts avec tout le matériel dedans et l’équipe part faire une petite session de repérage. Le but est de trouver le lieu adéquat pour tourner, sans trop de touristes, suffisamment large pour ne pas gêner le passage, bien exposé à la lumière et si possible avec une vue sur l’abbaye pour le premier plan. Pour ceux qui n’ont jamais vu le mont St-Michel, imaginez-vous un dédale de petites rues sinueuses en pente, bordées de part et d’autre d’échoppes et dans lesquelles il est impossible de marcher à plus de trois de front. Ajoutez à cela un nombre incalculable de touristes au mètre carré et vous pourrez vous faire une petite idée du problème. Après une visite accélérée des remparts, le constat est clair : ça va être très difficile de tourner ici.

Noob en tournageIl est 11h30 et toute l’équipe à faim. La visite ayant aussi servi à dénicher un restaurant ouvert et pouvant faire le service tout de suite un arrêt est décidé pour le gros de la troupe tandis que Fabien, ou Fantöm pour les intimes, et quelques autres continuent de chercher. C’est pendant le repas que sont arrivés les « guests » Bob Lennon ainsi que Seb et Fred de Joueur du Grenier. Si tout le monde est heureux de se retrouver et que l’humeur est au beau fixe, à l’image du ciel, leur présence rajoute de l’anxiété pour ce tournage qui promet déjà d’être hors-norme. Les costumes sont enfilés sur le parking, aux vues et aux sus des passants mi-interloqués, mi-amusés. Pour celles qui doivent intégralement se changer, une cabine est improvisée avec la portière du coffre de la camionnette et une personne disponible. Tous s’aident pour les courroies, les lanières, les lacets et autres attaches inaccessibles pour les acteurs. Le maquillage est fait dans un coin de mur tranquille à mi-chemin entre le parking et le lieu de tournage, finalement déniché dans une rue peu fréquentée.

Le tournage de Noob en NormandieLe matériel est prêt, le maquillage se termine, les acteurs sont changés, le tournage va pouvoir commencer. Un bruit fort venant du ciel nous fait lever les yeux… Un hélicoptère. De l’autre côté du mont les gendarmes et secouristes répètent un exercice de sauvetage, avec un passage d’hélicoptère toutes les vingt minutes environ. Une vague de désespoir envahit les regards, encore une complication. Profonde inspiration, « Trois, deux, un, action ! ». Les scènes s’enchainent sans trop de difficultés, les visiteurs étonnés questionnent ceux qui ne tournent pas sur ce qui se passe mais respectent le silence lorsque celui-ci est demandé. L’atmosphère se détend malgré le froid et la fatigue, jusqu’à ce que Frédéric Molas lance un : « Fabien ! Tu vois le gros nuage gris là-bas avec des trainées en-dessous ? C’est de la pluie. Et elle arrive droit sur nous… » Les regards se lèvent de nouveau vers le ciel pour constater avec abattement la véracité de l’information. « On a environ trente minutes… ». Julien est envoyé chercher une bâche pour tout le matériel et les parapluies sont mis en évidence pour protéger la caméra à la première goutte. Lorsque celle-ci arrive, Johanna (Ivy) et Carmen (Pironess, le phœnix du feu) disparaissent soudainement… sous la bâche du matériel, tandis que certains se réfugient rapidement au couvert des quelques arbres et que les derniers restent dans l’allée, abrités ou non de la pluie.

Noob : sous la bâche après la pluieLes cordes tombent depuis cinq minutes, qu’une voiture arrive à notre hauteur. Un homme furieux en sort et commence à s’énerver contre ceux restés dans l’allée, il semblerait que l’on n’ait pas le droit d’être là. A la fin de son discours il conclut « Et allez jouer ailleurs ! », remonte dans sa voiture, claque violemment la portière et s’en va. Les membres de l’équipe se regardent les uns les autres mais personne ne bouge d’un iota et, dès la fin de la pluie, le tournage reprend dans l’idée de finir avant le retour de l’étrange personnage. Heureusement ce fut la dernière surprise de la journée. La fin de l’après-midi sur le mont se passa tranquillement, la pluie et l’heure ayant fait fuir une partie des touristes. Peu à peu ceux qui avaient fini leurs scènes se changeaient sur place ou retournaient sur le parking. A 19h, alors que la plupart des boutiques étaient fermées une poignée de noobs cherchèrent une échoppe ouverte pour rapporter des souvenirs. Les malles furent rapidement rangées dans la camionnette, les guests repartirent de leur côté, et tout le monde monta dans la navette, plus question de faire le trajet jusqu’aux voitures à pied. La fatigue s’abattit alors sur chacun.

Une journée au Mont St-Michel avec l'équipe de NoobLa journée se termina au Buffalo Grill, selon la tradition « noobienne ». « On finit toujours nos tournages dans un Buffalo car c’est le seul resto capable d’accueillir trente personnes sans réservation et de les servir rapidement. » En contemplant les visages, je remarque qu’on a tous prit des couleurs, si ce n’est des rougeurs… Les rires fusent et la fatigue, ainsi que l’idée qu’il y ait encore trois heures de route à manger, est mise de côté. Le stress de la journée est évacué, tout le monde se détend et Fabien propose de créer un tee-shirt « J’ai survécu au Mont St-Michel », approuvé à l’unanimité. Le retour à Fécamp se fera à une heure du matin et sera suivi d’un jour complet de repos. Le mont St-Michel restera gravé dans les mémoires longtemps, demandez-leur un jour si vous les croisez !

Article rédigé par Camille Lavoillotte


Skeeter

Skeeter est née le même jour que Chuck Norris, ce qui lui a conféré d'incroyables talents. Après une brillante scolarité au sein de l'école de sorcellerie Poudlard, elle est devenue professeur dans l'école pour jeunes surdoués. Elle prévoit d'épouser son collègue Wolverine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *