Les Chroniques de Shannara : zoom sur les trois premiers épisodes - La Gazette du Geek

Les Chroniques de Shannara : zoom sur les trois premiers épisodes

Share Button

Ce vendredi 20 mai, la chaîne France 4 diffusait les trois premiers épisodes des Chroniques de Shannara, la rédaction de la Gazette du Geek vous dit ce qu’elle en a pensé.

L’univers sériel écrit par Terry Brooks L’Epée de Shannara et Les Pierres de Shannara, a été un très gros succès en librairie. Le roman, largement inspiré de l’univers de Tolkien, met en scène un monde où plusieurs races cohabitent sur Terre. C’est de cette oeuvre dont a été inspirée la série Les Chroniques de Shannara, produite principalement par MTV, et notamment Jon Favreau, le réalisateur d’Iron Man. La série est développée par Alfred Gough et Miles Millar, les deux ayant déjà produit Smallville. Avec Le 10è Royaume, l‘univers de l’heroic fantasy en série avait déjà été très réussi, mais par la suite, il a eu tendance à s’essoufler. Va t-il retrouver un second souffle avec Les Chroniques de Shannara ?

Gare aux spoilers !

En tant qu’épisode pilote, celui-ci est assez compliqué à juger car il est scindé en deux parties. Les enjeux de cet univers mettent du temps à se dévoiler, même si le plus important est bien expliqué. D’ailleurs, la série use de ressorts narratifs très intéressants afin de faire avancer l’intrigue : Amberle (Poppy Drayton) est assaillie de visions de morts dès qu’elle touche l’Ellcrys, arbre protecteur malade, qui enferme habituellement les démons au sein de ses feuilles. Ce point développé est le premier enjeu décisif pour l’avenir de la série. En comparaison, le personnage de Wil n’est introduit que de façon sommaire. Enfin, l’apparition du grand méchant de l’histoire se fait en grandes pompes et créé un contre-poids important à la série. Malheureusement, des problèmes apparaissent d’ores et déjà au niveau de la réalisation, peut-être un peu top ambitieuse. Ainsi, certaines images animées s’éloignent radicalement du réel : clairement, on cherche à nous en mettre plein la vue !

La deuxième partie de L’Élue monte d’un cran, et devient plus dure. L’apparition du druide Allanon à l’écran dure plus longtemps et son érudition nous permet d’en apprendre davantage sur l’univers. Le père de Will, présenté comme fou à lier, se révèle être un héros du nom de Shannara. Le côté mystérieux reste malgré tout omniprésent avec le personnage d’Eretria, la voleuse dont les intentions ne sont pas réellement dévoilées. Le titre de l’épisode prend tout son sens lorsque les Élus, dont le petit ami d’Amberle, sont massacrés par le Métamorphe. L’alternance entre la présence d‘Amberle et de Wil se fait de façon judicieuse, proposant avec des plans où l’ont peut voir les feuilles de l’Ellcrys qui tombent. On note, enfin, que des tensions apparaissent entre le roi des elfes (John Rhys-Davies) et son fils. On assiste au choc de deux générations : l’une où l’on croit en la puissance de la magie, l’autre où l’on place sa fois dans la force des armes.

Salut Gimli !
Salut Gimli !

L’épisode La Furie donne encore un peu plus l’importance du personnage de Will, qui progresse au fur et à mesure des épisodes. Quelques problème d’écritures semblent malheureusement toujours présents avec le personnage d‘Eretria et son clan de voleurs : on a bien du mal à la cerner. On notera aussi la faiblesse d’Allanon, qui reste un homme malgré son rôle de guide. Point très positif : le suspens est maintenu grâce à la présence du démon Métamorphe, infiltré parmi les résidents du château des elfes, et dont le but est de tuer Amberle, dernière Elue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *