La rentrée 2016 chez Ankama - La Gazette du Geek

La rentrée 2016 chez Ankama

Share Button

Ce mercredi 14 septembre, les studios de productions français Ankama étaient à Paris pour présenter leurs nouveautés. La Gazette du Geek y était pour vous aussi !

La rentrée c’est pour tout le monde, même les studios Ankama s’y sont mis. L’équipe de la société accueillait ceux qui le désiraient dans l’ambiance feutrée du bar nommé « L’Impasse », au 4 Cité Griset dans le 11è arrondissement de Paris. Dans une ancienne usine de Gustave Eiffel « himself » et un bâtiment classé à la ville de Paris, c’est donc là que le rendez vous pour les fans de Dofus et Wakfu devaient se retrouver.

dsc01164
Les joueurs pouvaient s’affronter en 1 vs 1 sur Krosmaga

Dès 9h du matin, les portes du bar étaient ouvertes. Évidemment en ce mercredi matin, peu de monde si ce n’est les responsables d’Ankama qui attendent et préparent les applications et jeux. Sur une table, quatre tablettes sont connectées via une télévision pour permettre aux spectateurs de voir ce qui se passe. Le jeu mis en avant est la dernière création des studios Ankama : Krosmaga.

Le jeu se présente sous la forme d’un jeux de cartes à collectionner, comme Hearthstone l’a remis au goût du jour sur PC. Sur le test que nous avons pu réaliser, le système de jeu se veut très différent. Lucie Cousinou, chef du projet de développement sur Krosmaga confirme « On a voulu ajouter de l’animation sur le jeu, avoir quelque chose de vivant. Une fois les créatures posées sur le terrain, elles font leur vie. » Confie t-elle.

krosmaga
Krosmaga essaie de se distinguer par l’animation du plateau de jeu.

Si le système de cartes de base ressemble beaucoup au jeu développé par Blizzard, l’animation sur la table de jeu se rapproche plus d’un Tower Defense ou plus récemment un Plant vs Zombies. Le but du jeu est de détruire 2 des trois Dofus (les œufs) de l’adversaire. Attention malgré tout, il y a deux autre œufs leurres. Cependant, les démos du jeu ne sont pas encore tout à fait au point, certains bugs ou problèmes d’ergonomie du jeu sont encore à déplorer « C’est pratique aussi de le faire tester en avance – positive Lucie Cousinou – on va pouvoir corriger les erreurs et améliorer d’autre choses. » Pour information, une première bêta du jeu doit sortir en octobre.

L’autre actu bouillante du jour était la présentation officielle du jeu Dofus Touch la veille de son lancement. Là encore, quatre tablettes sont installées afin de faciliter la prise en mains et les tests pour les visiteurs. « C’est le gros morceaux de cette journée. » – glisse Aoufi Tarak chargé de la communication du groupe – Le jeu est une transposition du MMORPG historique Dofus sur le support des tablettes numériques.

dsc01166

La prise en main du jeu est beaucoup plus simple et tout jeu se fait de façon intuitive. Les graphismes ne perdent pas en qualité malgré le passage en 4:3, les textures se trouvent même plus lumineuses et le jeu reste aussi bon. L’idée principale du titre c’est de faire revenir la génération des 25 – 30 ans ayant joué au jeu sur PC et qui l’a abandonné, faute de temps. « On essaie de profiter du format tablette pour permettre un contenu rapide, les joueurs pourront farmer ou faire un petit donjon. » Explique Benoit Coupez directeur Pôle Jeux vidéo chez Ankama.

Les autres facettes trans-médiatiques mise en avant

Ankama a pour particularité de s’être développé également sur d’autres supports médiatiques. C’est par exemple le cas des jeu de plateau et autres jeux de sociétés. A la suite du film Dofus, le fameux jeu de société Kromaster (à ne pas confondre avec Krosmaga!) sort dans une édition spéciale, avec des figurines à l’effigie des personnages du film. « Rien que pour l’édition j’achète le jeu. » Glisse Benoît Coupez. L’autre point fort du jeu est qu’il a son adaptation sur Internet et même des compétitions sont organisées. Par exemple, les championnats de France de Krosmaster aura lieu à Roubaix les 14 et 15 janvier dans les bureaux d’Ankama à Roubaix.

dsc01159
Des initiations aux jeux de sociétés étaient proposés

Cependant, ce n’est pas le seul jeu à être présenté, d’autres créations issues d’Ankama Games sont aussi mises à l’honneur : Kingz, Gnomes et Gang Rush. « La nouvelle ligne de conduite, c’est de faire des jeux de société hors de l’univers Dofus : le Krosmoz – déclare Pierre-Henri Dupont Manager section jeu de société – on a une volonté de laisser s’exprimer les auteurs indépendants. » Chaque jeu propose une expérience ludique différente.

La parole libre aux créateurs

A 16 h de l’après-midi, les visiteurs et joueurs commencent à affluer à l’Impasse afin de tester les jeux et discuter avec les équipes d’Ankama. Même Anthony Roux, l’un des fondateurs de la société est présent afin d’échanger avec les joueurs et être à l’écoute de nouvelles propositions. Le tout en attendant l’arrivée de Stéphane Goddard (interview à venir).

bd-blackfury-700x394

L’auteur du comics Blackfury, publié aux éditions Ankama, était en dédicace en compagnie de son acolyte Eric Fantone. C’est habituel qu’Ankama sorte des sentiers battus au niveau de la littérature et s’éloigne du Krosmoz. Enfin, en ce qui concerne les animés, malgré l’échec du film Dofus (90 000 entrées) une troisième saison de Wakfu a été signée et surtout une nouvelle façon de travailler sur les animés est recherchée. Le tout en attendant l’année 2017 pour voir émerger de nouveaux projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *