How to Shoot a Criminal : du Made in France qui tient la route ! - La Gazette du Geek

How to Shoot a Criminal : du Made in France qui tient la route !

Share Button

Amateurs de films noirs, pressez-vous car ce jeu est fait pour vous ! Entre film et jeu, How to Shoot a Criminal est un petit bijoux français réalisé avec une bonne écriture, un casting sympa et des décors et tenues recherchés et remarquable.

How to Shoot a Criminal, ce n’est pas un jeu comme les autres. Cet outsider est un jeu d’investigation prenant, où l’on perd rapidement toute notion du temps qui passe, pris dans sa réflexion.

How to Shoot a Criminal : ça raconte quoi ?

Vous, vous êtes Scarlett Eppledore, journaliste bénévole du Revenge, un journal indépendant créé par votre ami d’enfance, Aaron Williams. Ce fils d’un rédacteur en chef d’un très grand journal américain est un homme ambitieux mais également un grand utopiste borné, refusant de remettre en question son concept d’un journal ne publiant que la vérité dans sa forme la plus absolue. Après trois ans de succès, il en arrive non seulement au point de perdre toute notion de la réalité, mais également à se mettre à dos son équipe rédactionnelle, bien plus réaliste. Votre mission est donc de mettre fin aux ambitions d’Aaron en trouvant de quoi le décrédibiliser dans les archives du journal et les souvenirs de chacun.

À quoi ça ressemble ?

Les archives dans lesquelles vous faîtes vos recherches sont composées de scénettes en noir et blanc. Elle retracent l’histoire des personnages au sein du Revenge, de quelques documents écrits (lettres et coupures de journaux, ainsi que quelques notes sur la situation géopolitique) et d’interview crépitantes, nous faisant voyager dans l’Amérique de la Prohibition.

Et il y en a beaucoup, des documents à dépouiller. Pour les trouver, il faut les écouter, les analyser, repérer les mots-clefs et les taper dans votre barre de recherche afin de repérer les autres documents pouvant y être attachés.

Tout du long, on en apprend un peu plus sur les différents personnages et sur le pourquoi de notre recherche, ce qu’à bien pu faire Aaron pour se mettre tous le monde à dos. Ce qui est négatif, c’est qu’on est un peu balancé comme ça dans le jeu, en parfaite ignorance, avant de reprendre nos esprits et de se lancer. Ce qui est positif, c’est que l’on a réellement le suspense qui nous tient tout du long et croyez moi, après la frustration de voir certains mots-clefs ne rien donner, c’est certainement ce qui nous fait tenir durant des moments de doute.

How to Shoot a Criminal : question gameplay, comment ça se passe ?

L’ergonomie est quant à elle très bonne. Mise à par quelques hit-box faisant de la résistance, y jouer est très agréable.

Concernant le reste… Pour tout vous avouer, j’ai réussi à faire buguer le jeu. Ce qui aurait pu être embêtant si ma paranoïa ne m’avait pas poussé à prendre mes notes sur papier plutôt que sur l’espace dédié. J’ai pu tout rattraper rapidement, mais ça reste dommage de perdre du temps sur un bug. Je dois également mettre un petit bémol sur certaine scénettes un peu moins bien jouées que les autres. On pourrait presque retracer l’ordre de tournage car on voit les acteurs bien moins à l’aise sur certaines scènes, mais ça reste une évolution très intéressante à observer.

En bref : j’ai passé un moment très agréable et me suis tout de suite prise au jeu. Si certains mettent en cause des faiblesses au niveau du scénario et du jeu d’acteurs, j’ai plutôt trouvé ça rafraîchissant. Et finalement pas si éloigné des films à petits budget des années 40 ou 50. Le cinéma actuel et les grands studios nous ont habitué à certaines normes, avec des personnages qui doivent être parfaitement interprétés. Au final, j’ai souvent eu plus l’impression d’être dans une version théâtrale des Livres dont vous êtes le Héros, avec un jeu parfois exagéré, et j’adore ça. Et si la recherche des archives à pu se montrer frustrante, ce n’est rien face au plaisir de découvrir des preuves contre Aaron après plusieurs minutes de choux blanc !

How to Shoot est dispo sur Steam pour PC et MAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *