Game or Net : l'interview de David Lombardo - La Gazette du Geek

Game or Net : l’interview de David Lombardo

Share Button

Il est grand et fort, il répare vos consoles, vos PC et garde votre grand-mère : David Lombardo, fondateur et gérant de Game or Net a bien voulu nous rencontrer !

enseigne game or net
Le paradis des geeks en détresse à Perpignan

Dans la petite ville de Perpignan, tapie dans l’ombre et dans la nuit (enfin pas trop quand même, sinon y’aurait pas de clients), une boutique répare vos consoles et accessoires. L’homme aux commandes, un geek niveau 98 qui respire presque aussi souvent qu’il joue, a répondu à nos questions.

game or net réparationGame or Net est situé au 10 Rue Jean Payra. Pour beaucoup de perpignanais, il est littéralement impossible d’y échapper : on ne loupe pas le magasin, dont l’enseigne et le logo caractéristique ont pignon sur rue. Comme il se décrit lui-même, David, le créateur de l’entreprise, est « un nerd avec une vie sociale » qui serait prêt  à « manger du Mcdo tous les jours pour ne pas décoller de sa console ». Le nom de son commerce, « Game or net », est un jeu de mot trouvé par son ancien associé, entre jeu (game en anglais), net (internet) et le mot Hornet, qui signifie « frelon » dans la langue de Shakespeare (ndlr : Game or Net = Game Hornet).

logo game or net
Voilà pourquoi le logo est un frelon

Après avoir monté un premier commerce en 2013, ce passionné a décidé de se lancer dans l’aventure en créant une nouvelle entreprise. Lorsque nous l’avons interrogé sur ses motivations, il s’est montré très clair :

« J’ai un vrai problème avec l’autorité. Avoir un patron sur le dos toute la journée, c’est pas pour moi. Maintenant, j’adore ce que je fais et je décide seul. »

game or net interviewÀ l’intérieur de la boutique, les goodies et les antiquités vidéoludiques se côtoient joyeusement pour le plaisir des clients et des visiteurs. Néanmoins, il n’y a pas que la décoration qui est accueillante, car David est avant tout un passionné, qui joue depuis l’âge 1989 (l’âge des dinosaures, oui oui). De formation commerciale, ses compétences en réparation, il les a acquises seul. Il nous a ainsi expliqué comment sa Wii est restée entière seulement trois jours, avant qu’il n’entreprenne de la démonter pour ensuite la revendre à un « prix honnête ». Tout a commencé pour lui par l’envie de comprendre :

« Quand ta chaîne hifi tombe en panne, tu vas chercher à l’intérieur ce qui va pas. Depuis tout petit j’ai le virus, tout a commencé comme ça. Un jour je me suis dit « voyons voir ce qu’il y a à l’intérieur de mon PC ». Depuis ce temps, j’ai pas arrêté de tout démonter, et j’en ai fait mon métier. »

Game of Net occupe à présent toute la vie de David Lombardo, qui lorsqu’il termine sa journée à 19h, replonge dans le jeu vidéo sous les coups de 21h30. Le gérant vit d’ailleurs sa passion un peu partout, car même lorsqu’il est à la plage avec sa famille, il a toujours sa PSP sous la main !

game or net Pose Modbo 4 PS2 SlimQuand nous lui avons demandé quel était son type de  jeu, David a d’ailleurs exprimé toute son aversion pour les licences que l’on termine en quelques heures (si on vous dit COD, vous ne penserez certainement pas au Complément d’Objet Direct, et vous aurez bien raison). À contrario, c’est un passionné de jeux de rôle, mais en ce moment  il alterne surtout entre deux titres :

« Quand je suis tout seul, je tourne sur Far Cry 4. Avec mes potes, c’est Destiny.« 

Toujours à cent pour cent dans son travail (qui est aussi sa passion), le gérant a une liste de projets. Parmi les plus importants, il y a la diversification et la consolidation de ses partenariats. À l’heure actuelle, Game or Net compte déjà plusieurs partenaires (l’ASFA, Jeuxvideo.fr, Playless et Clinikmultimedia et Aide Technology) mais souhaiterait donc développer son réseau.

Game or Net interviewNina, qui fait partie des nombreux stagiaires qui sont passés par Game or Net, était présente lors de l’entretien. La jeune fille, actuellement en seconde, s’est montrée très enthousiaste et ne regrette pas son stage. David explique d’ailleurs que :

« Les étudiants qui viennent ici ne sont pas là pour laver le sol. Ils apprennent quelque chose, et, surtout,  je ne m’en sers pas comme main-d’œuvre. »

À la fin de notre entrevue, nous avons souhaité lui laisser le mot de la fin. Voici donc ses douces paroles, réservées aux lecteurs de La Gazette du Geek :

« Un jour les geeks domineront le monde, mais pas demain, y’a LAN ! »

Propos recueillis par Crall

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *