Pourquoi Deadpool est-il un anti-héros ? - La Gazette du Geek

Pourquoi Deadpool est-il un anti-héros ?

Share Button

Deadpool est un anti-héros. Oui, mais pourquoi au juste ? Nous nous sommes posé la question et avons tenté de lui donner une réponse. 

Un anti-héros, c’est quoi au juste ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par les bases et définissons clairement c’est qu’est un anti-héros. Comme le dictionnaire Larousse le décrit, un anti-héros est un personnage « d’une œuvre littéraire aux caractéristiques contraires à celles du héros traditionnel. » Parmi les anti-héros les plus célèbres, on retrouve par exemple Boromir du Seigneur des Anneaux, Conan le Barbare, ou encore Riddick, le personnage de SF incarné par Vin Diesel. La définition du Larousse le montre bien, ces anti-héros on en commun le fait de ne pas correspondre parfaitement à la figure du héros traditionnel, héritage de l’Antiquité grecque. Ils peuvent se montrer faibles, égoïstes, et ne pas toujours agir avec la volonté de faire le bien.

Pourquoi Deadpool est un anti heros
Boromir dans Le Seigneur des Anneaux © New Line Cinema

Boromir, par exemple, est un personne d’une grande bravoure, mais son orgueil le pousse à vouloir s’emparer de l’anneau de pouvoir. Conan, quant à lui, que le grand public connaît pour l’adaptation cinématographique avec Arnold Schwarzenegger, est loin d’être un tendre. Le Cimmérien est violent, impitoyable avec ses ennemis, et pas spécialement galant ! Riddick, enfin, est un criminel endurci, essentiellement guidé par son instinct de survie. Comme vous pouvez le constater, ces trois personnages s’éloignent, chacun à leur façon, de la figure du héros traditionnel. S’ils en ont parfois les qualités (le courage, la force ou l’intelligence), ces anti-héros ne les mettent pas toujours à contribution pour faire le bien ou dans un but louable. Un peu comme Deadpool.

Deadpool est-il un anti-héros ?

Deadpool : un vrai anti-héros ?
Deux cosplayeurs de Deadpool et Wolverine © Paul Callan – Flickr

Clairement, la personnalité ambiguë et la violence de Deadpool en font un anti-héros. En effet, contrairement aux héros traditionnels de Marvel, il n’a pas vraiment d’idéal. S’il ne fait pas toujours le mal, il ne sert finalement que ses intérêts. Vous n’êtes pas convaincu ? Penchons-nous donc d’un peu plus près sur la vie de Deadpool, anti-héros par excellence !

La genèse de Deadpool

Ici, nous n’allons pas parler des origines du comics et de sa création, mais bien de l’histoire de Deadpool. Une histoire troublée justement, puisque avant devenir le héros masqué que l’on connaît, il est passé par bien des aventures. Si le film Deadpool avec Ryan Reynolds ne fait pas vraiment état de son passé, il faut malgré tout savoir que Wade Wilson en a un. Avant de devenir mercenaire, il connaît une enfance pour le moins difficile. Selon les versions, son père, alcoolique, le bat et meurt assez rapidement. Sa mère, quant à elle, meurt d’un cancer du poumon. Ambiance. Au sortir de l’enfance, il deviendra un assassin/mercenaire. C’est-à-dire quelqu’un qui tue pour l’argent. Plus tard, alors atteint, lui aussi, d’un cancer, il obtiendra ses pouvoirs en participant au programme Arme X.

Deadpool l'anti hérosComme super-héros, avouez qu’on a connu mieux. Et c’est sans compter sur sa vulgarité et son obscénité. Dans une famille de anti-héros, Deadpool serait le gendre idéal ! Rappelons tout de même qu’il séquestre aussi une vieille aveugle chez lui, Al, et n’hésite pas changer les meubles de place pour mieux la tourmenter… Mieux, dans la minisérie Deadpool kills the Marvel Universe, il assassine un à un les personnages de Marvel. Néanmoins, il possède malgré tout des caractéristiques propres aux super-héros. Il s’éloigne toutefois radicalement du schéma traditionnel, bien plus encore que Wolverine. Voici quelques exemples de ce qui rapproche Deadpool du super-héros :

  • Deadpool dispose de super-pouvoirs et ne s’en sert -normalement- pas pour faire le mal
  • Il est courageux
  • Comme beaucoup de super-héros, il a une double identité (Wade Wilson/Deadpool)
  • Il est intelligent

Pourquoi Deadpool est-il un anti-héros ?

Nous avons déjà en partie répondu à cette question, mais allons plus loin. Quand le dessinateur Rob Liefeld et le scénariste Fabian Nicieza donnent vie à Deadpool en 1991, ils n’imaginent pas à quel point leur créature grandira. Parodie extrême du personnage de DC, Deathstroke, il passe d’un rôle secondaire dans New Mutants, à celui de héros irrévérencieux par excellence. Né dans les années 90, période qui connaît un certain immobilisme dans le monde des comics, Deadpool apporte alors un vent de fraîcheur. C’est un anti-héros flambant neuf, qui rompt la monotonie de héros plus anciens : Captain America (1940), Spider-Man (1963) ou encore Daredevil (1964).

Deadpool, un anti héros comme les autres
Ryan Reynolds dans le rôle de Deadpool © 20th Century Fox / Marvel Entertainment

Progressivement, Deadpool gagne en popularité. Loin des valeurs des autres héros, il est même conscient de n’être qu’un personnage de fiction (on dit qu’il brise le quatrième mur). Ce d’ailleurs n’est peut-être pas un hasard s’il partage cette caractéristique avec un méchant de l’univers Marvel : Killgrave, le pire ennemi de Jessica Jones. Son irrévérence a fait son succès, et c’est finalement devenu son essence même. Si Deadpool est un anti-héros, c’est donc précisément parce que c’est ce que le public attend de lui : qu’il ne soit à la fois complètement déjanté et tortueux. En somme, l’exact contraire de la stabilité d’un héros plus conventionnel !

Crall

Seigneur des geeks de toute la terre, fondateur et rédacteur en chef de La Gazette du Geek, force de la nature mais, surtout, geek qui boit du vin et mange des paupiettes de veau à quatre heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *