Astérix : le papyrus de César déchire tout ! - La Gazette du Geek

Astérix : le papyrus de César déchire tout !

Share Button

Le dernier Astérix est passé au crible, sous la plume de votre dévouée Skeeter, spécialiste de potion magique et des langues et cultures de l’Antiquité.

Astérix a la classe

Durant la campagne commerciale menée de front par les éditeurs du Papyrus de César, aucun des potentiels lecteurs n’a échappé aux affiches, dans les gares, dans les librairies. Toute la Gaule a été envahie par cette publicité, que les équipes de marketing ont parfaitement menée. Une première !

Ce genre de promotion n’augure généralement que de funestes frustrations, comme l’atteste le tapage médiatique autour du célèbre navet Astérix aux jeux Olympiques. Le seul Astérix qui vous a fait pleurer et hurler : « ô rage, ô désespoir ».

La rédaction redoutait donc d’ouvrir Le papyrus de César. Elle pensait ne pas y retrouver les saveurs d’antan, d’autant plus que la précédente épopée gauloise avait été déconcertante. Le bonbon avait l’air appétissant. L’emballage était le même, mais le goût était différent.

le papyrus de césarPourtant, ce nouvel Astérix est riche en rebondissements ! L’histoire commence à Rome. César a décidé de publier, de façon imminente, ses « Commentaires sur la Guerre des Gaules ». Bonus Promoplus, son éditeur, lui conseille vivement de supprimer un passage intitulé « Revers subis face aux irréductibles gaulois d’Armorique ». César, sous son influence, consent à l’occulter de son manuscrit. Le chapitre supprimé n’est pour autant pas perdu, puisqu’un scribe numide s’empare d’une copie du papyrus. Il le confie à un colporteur sans frontière nommé Doublepolemix, correspondant à Rome du « Matin de Lutèce ». Traqué par les soldats de Bonus Promoplus, lequel risque de terminer ses jours au cirque si le chapitre est diffusé, Doublepolemix s’enfuit et se réfugie chez nos gaulois préférés. La suite des aventures est tout aussi haletante et délurée.

Jean-Yves Ferri
Jean-Yves Ferri

L’humour est bon enfant, et les jeux de mots ne cessent de nous tirer des sourires de pages en pages. Certaines blagues ont même plusieurs degrés de lecture, le dernier ne pouvant être compris que par des tyrannosaures notoires qui s’évertueraient encore à comprendre et parler le Latin ! J’adresse une mention spéciale à la blague sur « les Thraces », qui m’a énormément amusée.

Le détournement parodique de l’Histoire est tout aussi excellent. La guerre des Gaules, a trouvé son pendant comique ! En outre, les auteurs se permettent non seulement de critiquer la presse et les éditeurs modernes, mais aussi de rendre un hommage touchant aux papas d’Astérix. Une satire bien menée cousue sur le fil d’une intrigue enjouée et émouvante.

Didier Conrad
Didier Conrad

Les Tontons d’Astérix, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, peuvent être fiers de leur dernier né, qui a reçu la bénédiction d’Uderzo. Le Papyrus de César, se dévore aussi rapidement qu’un sanglier !

Si vous souhaitez franchir le pas, vous pouvez vous offrir ce dernier album en cliquant ici

Sur ce, il ne me reste qu’à vous souhaiter longue vie et prospérité.

PS : L’auteure de cet article n’a pas éprouvé de honte à produire des blagues vaseuses. Pas une fois. Merci de votre compréhension.

Skeeter

Skeeter est née le même jour que Chuck Norris, ce qui lui a conféré d'incroyables talents. Après une brillante scolarité au sein de l'école de sorcellerie Poudlard, elle est devenue professeur dans l'école pour jeunes surdoués. Elle prévoit d'épouser son collègue Wolverine.

Une pensée sur “Astérix : le papyrus de César déchire tout !

  • 5 juillet 2016 à 16 h 40 min
    Permalink

    Moui, je n’ai pas été convaincu par cet épisode: les nouveaux personnages sont fades, l’ensemble manque de rythme, l’humour n’est pas extra, et quelques passages incohérents avec le reste de l’oeuvre, comme l’amitié « intéressée » des villageois avec Assurancetourix. Décevant dans l’ensemble, donc.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *